13% des Français attendent les soldes 2015 pour faire leurs achats de Noël

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Cette année, plus d’un Français sur trois (34%) se déclare éventuellement prêt à attendre le mois de janvier 2015 pour acheter tout ou partie de ses cadeaux de Noël. C’est trois points de plus que l’année dernière. Et 13% le feront dès cette année. Tel est le résultat d’une étude Ipsos pour CA Com en partenariat avec LSA. 

Pour 13% des français, les cadeaux de noël peuvent attendre le mois de janvier.
Pour 13% des français, les cadeaux de noël peuvent attendre le mois de janvier. © Valua Vitaly

La rédaction vous conseille

Dans un contexte de pouvoir d’achat contraint, attendre les bonnes affaires de janvier ou même les soldes 2015 pour faire ses cadeaux de Noël n’est pas un tabou !  Un tiers des Français se dit prêt à le faire, en particulier ceux qui ont le moins de moyens financiers: les plus jeunes (41% des 15-17 ans), les inactifs (37%), les employés (39%) et les ouvriers (41%). 

Parmi eux, 13% des Français vont le faire en 2015, soit une proportion stable par rapport à l’année dernière (18% des personnes dont le revenu mensuel net du foyer est inférieur à 1200€; stable également).

Les 21% restants sont tentés de le faire, mais ne le feront pas encore cette année (+3 points par rapport à l’année dernière).

Des sénior hésitants

Si les Français sont de plus en plus tentés de différer leurs achats, ils hésitent encore à franchir le pas. Pour une majorité, il reste impensable d’attendre janvier pour faire plaisir. C’est particulièrement le cas pour les seniors (70% des 60 ans et plus) et les Français les plus favorisés (71% des personnes dont le revenu mensuel net du foyer est supérieur ou égal à 3000 €), moins incités par leur situation financière à reporter leurs achats.

La méthodologie

*Sondage Ipsos effectué  pour CA COM  du 12 au 13 décembre 2014 auprès de 1 013 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Echantillon interrogé par téléphone selon la méthode des quotas : sexe, âge, catégorie socio professionnelle de la personne de référence du foyer, région et catégorie d’agglomération.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA