"2016 est une année charnière pour Parrot", François Ruault, directeur marketing

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec une croissance à deux chiffres en 2015, Parrot entend changer d’échelle en 2016. François Ruault, son tout nouveau directeur marketing, nous a détaillé, le 18 mai 2016, les ambitions de la marque de drones et objets connectés pour 2016. 

Avec sa "flying season", Parrot entend ouvrir le marché du drone.
Avec sa "flying season", Parrot entend ouvrir le marché du drone. © JAKKAPAN JABJAINAI

"Le potentiel est devant nous". François Ruault, directeur marketing de Parrot, en est persuadé, en 2016, son entreprise va changer de dimension. "2016 est une année charnière, poursuit-il, nous allons réaliser des investissements importants pour changer d’échelle, cela se verra dans la croissance, dans l’élargissement de l’audience et avec les nouveautés produits". Première étape de ce changement, la "Flying Season", un nouvel évènement retail mis en place par Parrot, qui propose des réductions sur les drones du 6 mai au 21 juin 2016. "Nous sommes sur un marché naissant, explique le directeur marketing de Parrot, soit nous en acceptons les contours, soit nous regardons où il en est et ce que nous pouvons résoudre". Avec cet évènement relayé à travers les 200 enseignes et les 20 000 points de vente où sont distribués les drones Parrot, la marque souhaite accélérer l’achat et créer un rendez-vous. Pour François Ruault, "il faut extraire le degré d’anxiété autour du drone en se concentrant sur l’usage". Il compare le marché des drones à celui des PC, "le changement d’échelle a permis de baisser les barrières" explique-t-il.

L’innovation au cœur de Parrot

La marque va garder son positionnement premium, "nous n’irons pas sur des drones jouets fragiles, explique François Ruault, cela ne nous empêche pas d’être compétitif, les gens s’y retrouvent". Si les drones représentent plus des 2/3 de l’activité de Parrot, la marque reste présente sur le marché des objets connectés, avec ses casques Zik 3, ses objets connectés destinés à l’automobile, et ses outils de jardinage intelligent. Parrot continuera d’innover en 2016, "Henri Seydoux, le fondateur de Parrot a des idées pour les 20 prochaines années, sourit François Ruault, mon travail consiste à canaliser l’innovation, structurer la croissance et l’accélérer", précise-t-il. Passé dans les rangs de chez Apple et Microsoft, François Ruault a l’habitude des changements d’échelle, qu’il a vécu chez Apple avec l’iPod, ou chez Microsoft avec l’HoloLens, "j’ai de l’appétit pour les marché naissant" assure-t-il.

Une marque présente sur l’ensemble des segments du marché

Comparant volontiers le marché des drones à celui des PC à la fin des années 90, François Rouault ne veut pas séparer ce marché en entité professionnelle et grand public. "Il faut faire descendre les technologies, créer pour tout le monde, faire profiter toutes les audiences des produits" poursuit-il. "Nous nous concentrons sur l’ensemble des segmentations du marché" précise le directeur marketing de Parrot. La marque possède des participations majoritaires dans d’autres entreprises comme SenseFly, AirInov ou Pix4D à vocation plus professionnelle et n’hésite pas à mettre des innovations à disposition de concurrents. "Notre objectif est de développer le marché", souligne François Ruault. Le directeur marketing, fraîchement arrivé chez Parrot en mars 2016, rêve d’une croissance similaire à celle de l’iPod pour le drone. "Il a fallu 3 ans pour que les ventes explosent. Pour les drones, il y aura de la croissance derrière", François Ruault en est convaincu.  

Parrot en quelques chiffres :
• Parrot affiche une croissance de 70% en 2015, avec un chiffre d’affaires supérieur à 300 millions de dollars.
• Les drones représentent plus de 2/3 de l’activité de l’entreprise

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA