A l’heure du cross canal, les Français préfèrent les « promos » traditionnelles

Publié le par

|

|

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Une étude Ifop/Generix décortique le ressenti des Français sur les politiques de promotion et de fidélité des enseignes non alimentaires dans un monde devenu « cross canal ». S’ils trouvent des avantages à la fidélité « dématérialisée », les prospectus ou promotions traditionnelles en magasin restent privilégiés pour le volet « promo ».

Quel est le ressenti des français sur les politiques de promotion et de fidélité des enseignes, dans un monde devenu « cross canal » ? Telle est la question sur laquelle se sont penchés l’Ifop et Generix. Verdict ?  D’abord, les Français, sans surprise, se disent ouverts aux offres promotionnelles. Le plus étonnant, finalement, c’est que, contre toute attente, les Français ne s’estiment pas saturés par la publicité.

En moyenne, ils sont même 74% à considérer qu’ils en reçoivent « suffisamment » ou « pas assez » en magasin.  En revanche, ils sont quasiment 15% à vouloir recevoir plus de promotions via des coupons (surtout dans les enseignes de culture et loisirs (17%). Et quand ils reçoivent une promotion, le réflexe des Français (50%) est d’aller comparer les prix.

Sinon, les offres promotionnelles reçues de façon traditionnelle sont celles qui déclenchent le plus d’achat en magasin : les promotions reçues en magasin (64%), via les coupons (61%) et les prospectus (58%) sont celles qui incitent le plus les Français à aller acheter en magasin. Quant aux  offres reçues par email (47%) ou par recommandation d’un ami (41%), elles incitent le plus à l’achat sur le web.

Mais s’ils aiment les promos, cela est sous condition : les Français exigent alors qu’elles soient pertinentes et pratiques. Les  Français renoncent à utiliser une offre promotionnelle quand elle concerne des produits jugés inintéressants (83%), ne s’applique que sous certaines conditions (78%) ou n’est pas avantageuse (73%). Quant aux promotions reçues par les réseaux sociaux, les smartphones et SMS, elles peinent encore à intéresser les Français. Ces canaux sont ceux par lesquels les Français reçoivent pour l’instant le moins d’offres commerciales toutes enseignes confondues : en moyenne ils sont 65% à ne pas en recevoir par smartphones, 59% par SMS, 42% par les réseaux sociaux.

Et quand ils en reçoivent par ces biais, leur premier réflexe est de ne pas les utiliser ou de les jeter. La raison ? Ils sont perçus comme transmettant les offres les moins personnalisées, les moins intéressantes et les moins variées contrairement à l’email qui domine ces catégories.

Sur l’autre volet étudié par l’Ifop et Generix, celui de la fidélité, l’influence du cross canal se fait davantage sentir. Les Français deviennent des « VIP connectés », qui passent allègrement du magasin à Internet et inversement, relève l’étude.

Premier constat, les Français sont accros aux cartes de fidélité. Ils possèdent en moyenne 5 cartes de fidélité à des enseignes et 5 comptes sur des sites marchands, sachant que les deux modes sont liés : ceux qui ont plus de 10 comptes sur des sites marchands ont en moyenne 10 cartes de fidélité. Un appétit qui s’explique : ils sont en moyenne 61% à dire que la carte ou le compte de fidélité leur donne accès à des offres ou des services exclusifs et 58% déclare bénéficier de promotions plus intéressantes que les personnes qui n’ont pas de compte client. Ces chiffres atteignent respectivement 65% et 62% dans le secteur de la mode et de l’habillement. Enfin, sur l’aspect multicanal pur, à noter qu’un Français sur trois accède à ses comptes clients via son smartphone ou sa tablette. Et 32%, en moyenne, consultent leurs comptes clients de cette façon. Un chiffre qui atteint 34% dans les enseignes de culture et loisirs et les enseignes de produits high-tech.

    

Nos évènements

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous