Alibaba veut démocratiser l’e-commerce dans les campagnes

François Deschamps |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le géant chinois du e-commerce Alibaba lance un vaste plan de formations destiné aux adolescents chinois vivant dans les territoires ruraux.

Alibaba compte 400 millions d'acheteurs actifs
Alibaba compte 400 millions d'acheteurs actifs

Donner l’envie et les moyens aux adolescents chinois vivant dans les campagnes, de lancer leur propre activité en ligne. L’idée du e-marchand chinois Alibaba est simple : il s’agit de lancer un ambitieux plan de formation afin de former un million de jeunes Chinois à travers tout le pays, au e-commerce. Alibaba a signé un accord avec la China Communist Youth League (la ligue de la jeunesse communiste de Chine) afin de soutenir les plus jeunes dans cette démarche.

L’e-commerce, dont le développement est étroitement lié aux décisions du gouvernement chinois, connait une forte croissance en Chine rurale, avec notamment une part croissante de fermiers choisissant de vendre leurs produits en ligne. Preuve que l’e-commerce est sous les feux de la rampe en Chine, le premier ministre de la République populaire de Chine, Li Keqiang, a inclus le commerce en ligne dans le cadre de sa stratégie globale baptisée « Internet Plus », exposée lors du meeting annuel des parlementaires de Chine à Pékin, début mars.    

Des hubs installés dans les villages pour favoriser le commerce en ligne

Dans les villages, des stations ont spécialement été installées afin d’aider les habitants qui manquent des connaissances nécessaires au commerce en ligne. Les villageois peuvent ainsi acheter des produits sur Internet et les collecter quelques jours plus tard dès leur arrivée. Le nombre de ces stations a considérablement augmenté depuis 2009 passant de trois de ces hubs à 780 aujourd’hui avec une ambition de porter leur nombre à 1 000 d’ici 2019 pour un cout total de 10 milliards de yuans (1,3 milliard d’euros). En Chine, les ventes en ligne en zones rurales ont un rythme de croissance deux fois plus rapides qu’en villes. La population d’acheteurs potentiels située en campagne compte pour près d’un tiers du total de consommateurs chinois et ont dépensé sur Internet l’année dernière 195 millions de yuans, soit environ 26 millions d’euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA