Amazon Prime Now débarque à Paris, avec sa livraison express en une heure

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Amazon déploie ce jeudi 16 juin 2016 Prime Now, son fameux service de livraison en 1 heure sur la ville de Paris et certains villes en petite couronne . Réservées à ses abonnés Premium, plusieurs milliers de références, notamment dans l’alimentaire, sont ainsi ouvertes à la livraison express.

Prime Now permet de recevoir une commande en une heure seulement, facturé au tarif de 5,90 euros
Prime Now permet de recevoir une commande en une heure seulement, facturé au tarif de 5,90 euros

La rumeur courait depuis quelques semaines et se confirme aujourd’hui. Amazon lance jeudi 16 juin 2016 « Amazon Prime Now », son service de livraison express, à Paris et sa petite couronne (21 au total). Déjà opérationnel aux Etats-Unis, en Angleterre, en Italie et en Allemagne, « Amazon Prime Now » va donc désormais adresser les Parisiens. Réservé aux abonnés du programme Premium, ce service permet de recevoir une commande en une heure seulement, facturé au tarif de 5,90 euros. Un bémol toutefois, les 13e, 14e et 15e arrondissements et certaines villes de petite couronne ne peuvent pour le moment pas en bénéficier et doivent se contenter d’une livraison en deux heures. En revanche, pour ceux-là, aucune sur-tarification n’est prévue, et la livraison sera donc gratuite. Le choix de la ville de Paris, n’est pas le fruit du hasard, « c'est là où la concentration d’abonnés à l’offre Premium est plus forte que partout ailleurs en France », explique Toufik Meddour, responsable du centre logistique.

26 catégories, 18 000 références

Amazon a jeté son dévolu sur un entrepôt Géodis, situé dans le 18e arrondissement de la capitale française, boulevard Ney. Sur 4 000 m² - autrement dit une surface lilliputienne pour l’e-marchand plutôt coutumier des entrepôts gigantesques de 90 000 m² -, 18 000 références produits sont stockées. Les clients du e-marchand peuvent ainsi être livrés en produits culturels (cd, blu-ray, livres), high-tech, produits d’entretien ou encore article d’hygiène et beauté. Et aussi, se fournir en produits alimentaires (environ 4 000 références) : depuis le simple paquet de pâtes, en passant par des packs d’eau, des condiments, du riz, de la confiserie, des biscuits apéritifs, mais aussi des boissons alcoolisées, du pain frais de chez Kayser, des fruits et légumes en provenance de Rungis, de la viande, des produits frais et un assortiment de surgelés.

Amazon a contracté des partenariats avec des industriels comme Nestlé, et propose des marques comme Smarties, Badoit, Volvic, Sodebo, Charal, McCain, Mikado, Barilla ou encore Häagen Dazs. Pour l'élaboration de l'offre, « Nous nous nourrissons de notre expérience dans les 44 villes ou ‘Prime Now’ est déjà opérationnel. Nous disposons d’une ventilation des produits pour chaque ville, qui évidemment est différent selon le milieu urbain. Nous nous appuyons également sur les ventes réalisées sur le site Amazon en France », explique Frédéric Duval, directeur général France d'Amazon.

Une application mobile dédiée

Particularité du service « Prime Now », il n’est disponible que sur mobiles et tablettes, via une application dédiée fonctionnant sous iOS, Android et Fire évidemment. Les Etats-Unis font figure d’exception car depuis le mois de mai dernier, « Prime Now » fonctionne aussi sur ordinateur. Quoi qu’il en soit, l’ergonomie de l’application propose un parcours ultra simplifié consistant à commencer par la sélection des produits, poursuivre sur le choix de la tranche horaire de livraison et finir par le paiement en un clic, une fois les coordonnées bancaires rentrées.  

Amazon Fresh, pas à l’ordre du jour

Si « Prime Now » permet d’être livré en une (ou deux) heure notamment en produits alimentaires, ce service n’est pas à confondre à Amazon Fresh. Disponible dans quelques villes aux Etats-Unis et fraichement lancé à Londres, Amazon Fresh ne propose que des produits alimentaires, à la différence de ‘Prime Now’ qui propose aussi du non–alimentaire. Par exemple, ‘Fresh’ en Angleterre repose sur une offre colossale de 130 000 références en produits d’épicerie, frais et surgelés. Tout comme ‘Prime Now’, il est réservé aux abonnés du programme ‘Premium’ du e-marchand – dont le tarif s’élève à 79 livres sterling par an au Royaume-Uni –, et nécessite de  s’acquitter de frais supplémentaires de 6,99 livres sterling (près de 9 euros) par mois. Mais pour l’heure, sur le marché français, Amazon préfère se concentrer sur le développement de Prime Now avant d’envisager un lancement d’Amazon Fresh.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA