Amazon Prime Now : une menace sur les équilibres commerciaux parisiens, selon la Ville de Paris

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Mairie de Paris a vivement réagi au lancement du service de livraison en heure de l’e-commerçant Amazon, qui y voit une opération susceptible de déstabiliser les équilibres commerciaux dans la capitale.

Prime Now permet d'être livré en une heure à Paris et dans certaines villes de petite couronne pour 5,9 euros
Prime Now permet d'être livré en une heure à Paris et dans certaines villes de petite couronne pour 5,9 euros

Révolution pour les Parisiens ou menace pour le commerce traditionnel ? Le lancement d’Amazon Prime Now, service de livraison en une heure à Paris et dans certaines villes de petite couronne, ne plait pas du tout à la ville de Paris.

La Mairie de Paris y voit en effet « une opération susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisien », a –t-elle fait savoir dans un communiqué diffusé le lendemain de la mise en route du service. Elle reproche notamment à l’e-commerçant de n’avoir jugé bon de solliciter la Ville de Paris que quelques jours avant son lancement.  « Ceci alors même que la collectivité parisienne a une expertise essentielle sur le sujet et est compétente en matière d’aménagement du territoire, de développement durable et de préservation de la diversité commerciale ».

A ce titre, la Mairie adopte une position claire par rapport à Amazon, et réclame au e-commerçant  d’apporter des garanties sur les modes de livraison qui vont se déployer dans le cadre de ce nouveau service, ainsi qu’une garantie que son approche respecte pleinement le commerce de proximité parisien et tienne compte de la nécessité absolue de préserver sa diversité. La Ville de Paris prévient d’ores et déjà la firme américaine de son intention « de suivre avec attention le respect par Amazon de ce qui relève de sa responsabilité sociale d’entreprise en matière de ville durable ». Enfin, «elle portera auprès du législateur « la nécessité de définir par la loi, des garde-fous en mesure d’éviter que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l’égard des commerçants et des artisans ». Contacté par LSA, Amazon n’a pour l’heure, pas de commentaires à faire sur le sujet.

18 000 références dont 4 000 dans l’alimentaire

Pour son service Prime Now, Amazon a choisi un entrepôt situé dans le 18e arrondissement de la capitale française, boulevard Ney. Sur 4 000 m² l’e-commerçant possède 18 000 références produits en stock. Les clients du e-marchand peuvent ainsi être livrés en produits culturels (cd, blu-ray, livres), high-tech, produits d’entretien ou encore article d’hygiène et beauté. Et aussi, se fournir en produits alimentaires (environ 4 000 références) : depuis le simple paquet de pâtes, en passant par de l’eau, des condiments, du riz, des biscuits apéritifs, boissons alcoolisées, du pain frais, des fruits et légumes en provenance de Rungis, de la viande, des produits frais et un assortiment de surgelés.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA