Au Royaume-Uni, les clients d’Amazon peuvent acheter maintenant et payer plus tard

Charlène Lermite |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Depuis peu, Amazon propose aux Britanniques de régler leurs achats à crédit plus tard, d’après un article du Guardian daté du 31 décembre 2015. Amazon va ainsi accroître sa pression sur les magasins physiques. 

Le Royaume-Uni est le premier pays où l'achat à crédit est proposer.
Le Royaume-Uni est le premier pays où l'achat à crédit est proposer. © DR

"Amazon Pay Mounthly". C’est le nom du nouveau service de paiement lancé par Amazon au Royaume-Uni, comme le rapporte The Guardian dans un article du 31 décembre 2015. Amazon Pay Mounthly permet aux clients du e-commerçant d’acheter sur le site d’Amazon et de régler leurs achats plus tard. Amazon explique que ce nouveau programme de paiement "procure aux clients différentes options afin de coller à leurs besoins sur notre site web, c’est facile, pratique, et nous offrons des taux compétitifs à des conditions flexibles" explique l’e-commerçant. Amazon Mounthly Pay propose aux shoppers d’Amazon d’acheter à crédit des produits d’un montant supérieur à 400 livres, soit 540 euros. Il suffit au client de cocher une case, et la réponse à la demande de crédit se fait en moins d'une minute. Les mensualités débutent 30 jours après l’achat, elles peuvent s’étaler sur 2, 3 ou 4 ans. Amazon s’est associé à Hitachi Capital pour proposer ces achats à crédit. Le taux d’intérêt est de 16,9%, ce qui est inférieur au taux d’intérêt moyen au Royaume-Uni en 2015 (17,8%). Gerald Grimes, le directeur général d’Hitachi Capital note que "ce nouvel essai avec Amazon permet de donner aux personnes une manière rapide et transparente d’acheter à crédit".

Une première pour Amazon

The Guardian assure que le Royaume-Uni est le premier pays où est proposé l’achat à crédit par Amazon, mis à part aux Etats-Unis, où il est possible en utilisant la carte Amazon Store. Amazon Pay Mounthly est la dernière initiative en date, Outre-Manche, pour améliorer les services proposés aux clients avec notamment l’introduction de la livraison dans l’heure à Londres. Pour Christopher North, directeur général d’Amazon UK, le développement des services d’épicerie reste la priorité. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

gallo gerard

06/01/2016 15h33 - gallo gerard

Amazon devient progressivement un hybride géant entre la grande distribution et le web. Si la création exponentielle des hypers en France a été financé par le crédit fournisseur et les formidables plus values sur les emplacements achetés au prix de terrain agricole dont la valeur a été multipliée par plus de 20 rien qu' avec un permis de construire .Amazon lui a été financé par les plus values de l action attendue par les investisseurs ce qui lui a permis un développement egalement exponentiel. L 'hybridation est un chalenge lui permettant de se développer si il réussit a ne pas s'embourber mais pour l instant il a l intelligence de faire prendre les risques du crédit par un autre , de devenir le leader mondial du Cloud et de de gagner beaucoup d'argent comme intermédiaire très exigeant pour ses "partenaires" dont il assure la mise en marché .A suivre car il est condamne à croitre très rapidement pour augmenter sa valeur boursière ,Attendons ces résultats en produits frais

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA