Avec Mandarine, Franprix est devenu un magasin où manger

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec une offre et des services élargis, le concept Mandarine, lancé il y a deux ans, a permis à l’enseigne de s’affirmer comme une option pour la pause déjeuner. Elle s’attaque maintenant à d’autres repas.

FRANPRIX MANDARINE
FRANPRIX MANDARINE© © laetitia duarte

Depuis mars 2015 et le lancement du concept Mandarine, les magasins Franprix affirment leur place sur le marché du snacking. À l’origine de ce concept, l’ambition de redorer le métier de commerçant en misant sur une offre et des services élargis. « Proposer un produit qui existe ailleurs n’est pas compliqué. Dupliquer un service l’est beaucoup plus. Dès le lancement du concept Mandarine, une formation dédiée à l’accueil et au savoir-être en magasin a été proposée dans le cadre de notre académie », explique un porte-parole de l’enseigne. Avec 90% de ses points de vente implantés à Paris ou en région parisienne, les magasins Franprix ont une dimension de proximité. Un atout sur le marché du snacking. En témoigne le succès rencontré par les boulangeries de quartier à l’heure de la pause déjeuner. Depuis deux ans, le concept Mandarine, loin d’être figé, est en constante évolution, qu’il s’agisse de l’offre produits ou de l’aménagement du magasin et, en particulier, de l’espace dédié à la consommation sur place. « La différenciation est notre leitmotiv », explique l’enseigne.

 

Le chaud se développe

Complètement repensée, l’offre peut, dans certains points de vente, atteindre 9 000 références. « Nous travaillons avec une vingtaine de fournisseurs principaux et nous nous montrons très ouverts aux petits fabricants capables de proposer une offre pointue », explique-t-on chez Franprix. Les partis pris du magasin sont clairement affichés dès l’entrée du point de vente. Désignée sous le terme de « tableaux », il s’agit en fait d’une offre que l’on ne retrouve pas, ou peu, dans les autres enseignes. Y figurent notamment les produits de boulangerie et de viennoiserie vendus à l’unité, la rôtisserie, le jus d’orange pressé bio et la soupe (ou le granité en été). Parmi les nouveautés, les jus de pamplemousse et de grenade, le café et les snacks chauds. « Le snacking chaud est un segment qui nous intéresse et qui doit être déployé le plus largement possible. Dans un premier temps, nous proposerons des parts de pizzas cuites sur place et maintenues au chaud, complétées prochainement par des quiches et tartes », assure un porte-parole de l’enseigne.

 

Formules et services

Les premiers magasins Franprix convertis au concept Mandarine ont commencé par installer quelques mange-debout. Un équipement remplacé progressivement par des tables et des chaises colorées, visibles dès l’entrée du magasin. Des prises pour recharger son ordinateur et son téléphone, ainsi que le wi-fi sont désormais disponibles. Sans oublier les fontaines à eau.

« Tout est fait pour que le client puisse s’installer pour son déjeuner. Mais, avec cet agencement, nous souhaitons qu’il vienne aussi pour d’autres occasions, comme le petit déjeuner ou le goûter », insiste-t-on chez Franprix.

La multiplication des formules (petit déjeuner, goûter) doit y contribuer, tout comme la proposition de nouveaux services. Ainsi, depuis décembre 2016, Franprix propose aux Parisiens de leur livrer le petit déjeuner via l’application ou le site Resto-Inn. Depuis la conclusion d’un partenariat, en octobre 2016, entre le distributeur et le numéro un de la commande de restauration, Franprix a déjà imaginé une quarantaine d’idées de menus à commander en ligne et à se faire livrer au bureau ou à domicile, pour une soirée foot ou un apéro improvisé… Franprix ne fait plus mystère de ses ambitions pour le marché du snacking, dont le champ ne saurait se limiter à la petite salade du midi.

860 magasins dont

  • 90% à Paris ou en région parisienne
  • 60 % du parc de magasins convertis au concept Mandarine et 100 % d’ici à fin 2017
  • + 16 %, l’augmentation du chiffre d’affaires sur le segment pause déjeuner depuis le passage des magasins au concept Mandarine
  • 20, le nombre des principaux fournisseurs de produits de snacking

Source : Franprix

Marie Cadoux

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2450

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA