Avec WID, la bouteille de vin devient connectée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La RFID débarque dans le vin avec WID (Wine-ID). La jeune société française tague les bouteilles afin d’assurer la traçabilité des grands crus et de faciliter les inventaires sans manipuler les bouteilles. Et pour le consommateur, il peut via son smartphone accéder à la fiche détaillée du produit. 

WID travaille avec le CNRFID au travers de la plate-forme ConnectWave afin de développer des applications dans le domaine de la RFID.
WID travaille avec le CNRFID au travers de la plate-forme ConnectWave afin de développer des applications dans le domaine de la RFID.© LSA
WID s’est emparé de la RFID pour répondre aux attentes du milieu viticole, à savoir la contrefaçon du vin et la traçabilité du produit. L’opération de marquage se fait à la source, lors de la mise en bouteille, avec l’application d’une étiquette RFID haute fréquence sur le col. “Nous pouvons aussi la glisser sous l’étiquette du vin, ou encore la personnaliser selon l’identité du producteur ou du fournisseur”, explique Alexandre Mongrenier, cofondateur de l’entreprise. Après cette étape, chaque bouteille dispose d’un numéro d’identification unique, qui permet à l’exploitant agricole de connaître exactement le niveau du stock, et d’assurer une traçabilité pour son fournisseur, comme le consommateur. 
 
Autre avantage, "les bouteilles sont conditionnées dans des cartons, eux-mêmes cerclés, détaille Alexandre Mongrenier. Avec une étiquette RFID et un lecteur adéquat, il se révèle possible de vérifier le contenu du carton sans avoir à l’ouvrir. Cela limite également la manipulation des bouteilles."
 
Techniquement, cela suppose d’investir dans un matériel spécifique, un tunnel, souvent associé à un convoyeur. "Nous nous adaptons en fonction des procédures des exploitants agricoles, détaille le dirigeant. Nous avons également créé un outil plus léger pour lire les informations de l’étiquette, par exemple pour les cavistes lors de la réception de marchandises."
 
Un accès aux fiches des produits via le smartphone pour le client final
 
Chaque produit dispose également d'une fiche produit, complétée par l’exploitant. Ces informations servent pour les distributeurs, mais elle intéressera aussi le client final. Via son smartphone et l’application WID, il peut scanner la bouteille et ainsi accéder à un ensemble de services, comme l'origine du cépage, les mets d'accompagnement, la conservation, etc. 
 
WID travaille actuellement sur une vingtaine de projets, et assure que de grandes enseignes s’intéressent de près à cette solution. Le coût de celle-ci varie selon les projets, en fonction du matériel acheté, tandis que le prix de l’étiquette RFID Haute fréquence se monte à 2,3 euros, avec un prix dégressif selon les volumes. 
 
WID, membre de ConnectWave
 
La société WID est membre de la plate-forme ConnectWave, qui cherche à promouvoir la RFID dans le secteur industriel. A ce titre, la société française joue sur l’effet réseautage pour faire connaître son offre, et également échanger sur cette technologie et pourquoi pas tendre vers des standards communs afin de baisse le coût de celle-ci. Le prix unitaire de l’étiquette reste encore un frein au développement massif de cette solution. Dans le cas de WID, la RFID reste intéressante pour les grands crus, et non les bouteilles d’entrée de gamme. 
 

Détails de l'application mobile WID disponible sur Google Play (Android)

WID est membre de ConnectWave

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA