Beaujolais Nouveau 2013: La communication - très mode - est déjà prête

SYLVIE LEBOULENGER |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’an dernier, Lucinda Rossat, jeune créatrice de l’école ESMOD, avait dessiné et conçu la robe du Beaujolais Nouveau dont la photo avait été déclinée sur l’ensemble du matériel promotionnel de l’événement. Cette année, l’interprofession du Beaujolais poursuit le parallèle avec la mode dans sa nouvelle communication orchestrée par l’agence Havas 360. Un parallèle qui permet à ce vin AOP de valoriser son image, bien détériorée ces dernières années.

Beaujolais Nouveau, com 2013

Un casting participatif a été lancé en partenariat avec l’agence de mannequinat Gladys Agency pour élire "Mademoiselle Beaujolais Nouveau 2013". Mis en ligne sur la page Facebook du Beaujolais Nouveau en mai dernier, il a permis de sélectionner 5 finalistes, lesquelles ont ensuite été départagées par un jury d’experts.

Cindy Forissier, 21 ans, a remporté ce concours devenant ainsi "Mademoiselle Beaujolais Nouveau 2013" avec, à la clé, un contrat de mannequin et une séance photos avec un photographe professionnel chez Gladys Agency.

La robe rouge devient célèbre

En novembre prochain, à l’occasion de la sortie du Beaujolais Nouveau, elle représentera son titre de "Mademoiselle Beaujolais Nouveau 2013", vêtue de la désormais célèbre robe rouge conçue pour le Beaujolais Nouveau en 2012. Le tout sera accompagné d’un dispositif de communication multi-canal: radio, internet et PLV.

Sur Facebook, la campagne a débuté en mars pour créer du buzz et faire du teasing et se prolongera jusqu’à novembre pour relayer la sortie du Beaujolais Nouveau et médiatiser la "fan page". Au total, cette nouvelle campagne de communication grand public valorisante et festive devrait permettre de toucher près de 30 millions de contacts.

Pour rappel, en 2012, le vignoble beaujolais a commercialisé 235.000 hl de Beaujolais Nouveau, soit  32 millions de bouteilles, en France et à l’export. Premier marché à l’étranger : le Japon, suivi par les Etats-Unis et l’Allemagne

Un millésime assez prometteur....

Comme dans la plupart des vignobles français, le millésime 2013 s'annonce tardif par rapport à la moyenne des 10 dernières années, annonce l’InterBeaujolais. 2013 marque en effet un retour aux conditions climatiques des années 80 et 90. En 1983 par exemple, on débutait les vendanges le 19 septembre en Beaujolais et l'excellente qualité de ce millésime ainsi que son potentiel de garde restent gravés dans les mémoires. Le retard du cycle végétatif de la vigne n'entache en rien le potentiel qualitatif du millésime à venir. Tous les voyants sont au vert en Beaujolais.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA