Beauté, mode… les Français dépensent 3000 euros par an pour leur apparence physique [étude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE Selon l’Insee, les ménages français ont consacré 7,3 % de leur budget à leur apparence physique, soit 3 000 euros par ménage. Depuis les années 1960, la part des dépenses pour les vêtements a réduit au profit de la beauté.

Les Français dépensent de plus en plus pour la beauté et de moins en moins pour les vêtements selon l'Insee.
Les Français dépensent de plus en plus pour la beauté et de moins en moins pour les vêtements selon l'Insee. © fotolia

L’habit ne fait pas le moine. Toutefois, en 2015, selon une étude de l’Insee, les Français ont tout de même dépensé 84 milliards d’euros, soit 3000 euros par ménage, pour prendre soin de leur apparence physique. Cela représente tout de même 7,3% de leur budget. L’Insee, qui réalise cette étude depuis les années 1960, remarque qu’en cinq décennies l’importance de ses dépenses s’est fortement réduite car elles représentaient presque le double en 1960 soit 14,1% du budget total des ménages. L’Insee a mis en évidence une autre tendance sur le long terme : la réduction de la part des vêtements et des chaussures au profit des soins et biens personnels (beauté, coiffure…) et, dans une moindre mesure, des effets personnels (bijoux, sacs…).

Moins de mode, plus de beauté

Comme le montre le tableau ci-dessus, en 2015, les vêtements restent le plus gros poste de dépense (41% du budget "apparence physique") devant les soins et biens personnels (32,2% du budget). Ceci est en adéquation avec d’autres études qui ont montré que la santé, le bien-être, prendre soin de soi sont devenus des priorités pour les Français.

La croissance importante de la beauté qui ne représentait de 9% des dépenses en 1960 s’explique, selon l’Insee, par la hausse des "soins réalisés par soi-même" qui ont progressé trois fois plus vite en volume que les "soins réalisés par une tierce personne" (+ 4,8 % contre + 1,7 % en moyenne par an entre 1960 et 2015). Il faut dire que les Français fréquentent moins les salons de coiffure. "Par ailleurs, les nombreuses innovations techniques permettent désormais aux ménages de réaliser les soins d’institut à la maison : coloration pour les cheveux, crèmes dépilatoires, tondeuses à cheveux et à barbes, rasoirs électriques et à lumière pulsée, etc. ", souligne l’Insee. La forte progression des "soins réalisés par soi-même" s’explique aussi par l’augmentation des achats de parfums et produits pour la toilette qui représentent 58% de ce budget contre 32% en 1960.

 

 

Les Français dépensent moins que leurs voisins

Dans la plupart des pays européens, la part des dépenses liées à l’apparence physique a diminué depuis les années 2000, sauf au Royaume-Uni où elle est restée stable. Cependant, chez nos voisins, elle reste plus importante : 8,5% du budget des Italiens et 8,2% pour les Britanniques. En moyenne, dans l’Union européenne à 28, la part des dépenses liées à l’apparence est de 7,3%. Et même si l’on observe de fortes disparités culturelles quant à la part consacrée aux différents postes de dépenses, la part du budget consacrée aux soins et biens personnels a sensiblement progressé ces vingt dernières années dans tous les pays européens, comme en France.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA