Concepts de magasins

Biocoop lance un nouveau concept de magasin : Dada

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Arrêter avec la vision aseptisée et clinique du bio ! C’est le pari de Marie-Laure Dumarché et son associé Yannick Le Bourgeois avec l’implantation d’un nouveau concept : Biocoop Dada, rue de Paradis dans le 10ème arrondissement de Paris.

Le nouveau concept Biocoop Dada, situé dnas le 10ème arrondissement de Paris, a ouvert ses portes le 30 septembre.
Le nouveau concept Biocoop Dada, situé dnas le 10ème arrondissement de Paris, a ouvert ses portes le 30 septembre.©Tatiana Yada

"Nous avons souhaité revisiter le bio et arrêter avec un format supermarché avec des allées rectilignes. Le bio n’est pas austère, au contraire", confie Marie-Laure Dumarché, qui a lancé avec son associé, Yannick Le Bourgeois, Biocoop Dada. Implanté rue de Paradis dans le 10ème arrondissement de Paris, ce nouveau concept inspiré du mouvement "dadaiste" a ouvert ses portes le 30 septembre 2015. Le magasin de 270 m² a pour vocation de sortir des codes classiques du bio : les meubles ont été créés sur mesure, l’architecte d’intérieur, Jeff Van Dyck, a conçu de larges allées afin que les consommateurs puissent se mouvoir dans l’espace.

La vente à emporter

En termes d’offre, le frais a été privilégié. Toutes les références de fruits & légumes se situent au centre du magasin, sous une rotonde qui laisse passer les rayons du soleil. "Nous voulons nous consacrer à ce segment avec la mise en place d’une large offre. On propose également de la viande mais l’objectif est de réduire cette gamme le plus possible", détaille Marie-Laure Dumarché. L’épicerie compte une ligne courte mais efficace avec plus de 130 références de vrac. En revanche, les cosmétiques et les compléments alimentaires sont très restreints. "Ça n’est pas notre vocation et on propose juste un dépannage urbain", ajoute-t-elle.
La grosse nouveauté de Biocoop Dada ? L'ouverture à la restauration à emporter. Il s'agit du seul magasin Biocoop à proposer ce service. Tous les plats sont faits sur place avec les produits Biocoop et certaines recettes sont élaborées par des chefs, comme Julie Basset.

De la pédagogie

Pour sensibiliser les consommateurs, le magasin compte véhiculer des messages sur le bio, la production en filière, le veganisme... Mieux, des ateliers vont être mis en place pour enseigner aux consommateurs l'élaboration de produits cosmétiques, les nouvelles pratiques alimentaires.
Et dans cette logique d’animation du magasin, des semaines thématiques vont être également programmées. Par exemple, en novembre 2015, la vitrine du magasin sera habillée en mode Bollywood. "Tout le magasin basculera alors dans cet univers, tant au niveau des produits avec des plats indiens qu’avec des services comme des massages", indique Marie-Laure Dumarché.

D'autres ouvertures à prévoir

Et ce concept ne devrait pas être unique. "Nous souhaitons ouvrir d’autres magasins dans cette idée là mais on ne va pas le dupliquer tel quel. On s’adaptera au lieu pour optimiser au mieux l’espace et répondre aux souhaits des consommateurs", précise Marie-Laure Dumarché. Alors que certains critiquaient le manque de modernité des concepts des enseignes spécialistes du bio, la prise de conscience se fait. La machine est en route.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA