Bloomingdale's, l'art de l'élégance et du marketing

Clotilde Chenevoy |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les frères Bloomingdale ont construit une chaîne de plus de 50 magasins dans tous les États-Unis, dont la culture repose sur une mode chic et un marketing choc.

Bloomingdale's

A New York, les galeries Bloomingdale’s représentent une adresse incontournable des aficionados du shopping de luxe. Les fondateurs, Joseph et Lyman Bloomingdale, ont pris possession, depuis 1886, du bâtiment à l’angle de la 59e rue et de Lexington Avenue. À l’époque, les deux frères cherchaient un emplacement pour accueillir le premier grand magasin dédié à la mode féminine.

3,68$ de chiffre d’affaires…

Une révolution à l’époque, car chaque commerce se spécialisait alors uniquement dans un seul vêtement. Les deux frères ont senti le déclin du marché de la jupe et, dès 1872, ils ont diversifié leur activité sous le patronyme Bloomingdale Brothers, Inc. Le chiffre d’affaires de la première journée de cette nouvelle boutique située au 938 de la troisième avenue était de 3,68$… Et finalement, en 1920, le magasin Bloomingdale’s occupera l’ensemble du bâtiment, avec une façade qui a traversé les âges.

Le deuxième coup d’éclat des entrepreneurs sera de créer des campagnes de publicité au début des années 1900 pour le magasin, avec comme slogan « All cars transfer to Bloomingdale’s » (Toutes les voitures mènent à Bloomingdale’s). Cette vision moderne de la communication et du marketing s’ancrera même au fil des années dans la culture de l’entreprise.

Ainsi, dans les années 40, les dirigeants comprennent déjà la notion « d’enchantement » du client tant vantée aujourd’hui et transforment les galeries en lieu de réception. C’est donc dans le bâtiment Art déco de Lexington Avenue que sera remis, en 1947, le prix Femme de l’Année. En 1961, nouveau succès marketing avec la création de sacs « maison » par le designer Joseph Kinigstein, qui devait transcrire un « esprit de France » Le fameux Brown Bag, décliné en trois tailles (small, medium et big), est devenu un véritable objet de collection.

L’enseigne Bloomingdale’s est maintenant implantée dans tous les États-Unis, avec 38 magasins et 16 versions Outlet, portant la signature « Like no other store in the world » (Comme aucun autre magasin au monde).

Destination royale

Les New-Yorkais et les touristes de passage peuvent découvrir dans une mise en scène très « select » les dernières nouveautés des marques américaines et européennes, pour s’habiller de la tête aux pieds, sans oublier les cosmétiques et fragrances. La reine Elisabeth elle-même a visité le grand magasin lors d’un déplacement officiel, et le sens de circulation de Lexington Avenue aurait été inversé pour faciliter cet arrêt… L’internationalisation de l’enseigne a été entamée en 2011, grâce à l’e-commerce, et livre une centaine de pays. Mais l’implantation de magasin hors des États-Unis se limite pour l’instant à Dubaï. Macy’s, qui a racheté l’enseigne au début des années 2000, a annoncé l’arrivée de Bloomingdale’s au Koweït au printemps 2017, puis à Abu Dhabi en 2018.

Bloomingdale’s en dates

  • 1872 : création de l’entreprise Bloomingdale’s Brothers.
  • 1886 : Bloomingdale’s prend ses quartiers au croisement de la 59e rue et de Lexington Avenue. 
  • Début des années 2000 : rachat par Macy’s

Bloomingdale’s en chiffres

  • 38 magasins sont implantés aux États-unis, avec 16 magasins outlet.
  • 1 boutique à Dubaï (2010)
  • 100 pays desservis par l’e-commerce
Source : Bloomingdale’s

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2402

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA