Coldpress veut séduire la France avec ses jus pressés à froid

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour populariser en France les jus pressés à froid selon la technologie HPP, le britannique Coldpress mise, entre autres, sur d’originaux mélanges de jus de fruits et de légumes.

Coldpress

Le relatif marasme des jus de fruits, avec des jus ambiants en net recul en volume et des jus frais presque stagnants, n’est pas une mauvaise nouvelle pour tout le monde. En tout cas, pas pour Andrew Gibb, le fondateur de Coldpress Foods Ltd, le numéro un des jus pressés à froid au Royaume-Uni. En effet, Coldpress nourrit de grandes ambitions en France, notamment grâce à deux références de jus de fruits et de légumes, Berry Beets (framboise et betterave) et Fruity Greens (banane, pomme, kiwi, épinard et céleri) sur le point d’arriver dans nos rayons frais en formats de 250, 500 et 750 ml. « Les trois quarts des enseignes que nous contactons sont étonnées et intéressées par notre savoir-faire, même si le concept de pression à froid reste assez mal connu de ce côté-ci de la Manche », explique Jonas Garcia, account manager de Coldpress pour le marché français. Plus connue aujourd’hui sous le sigle HPP, pour High Pressure Processing, la pascalisation consiste à plonger les jus dans un bain à très haute pression (l’équivalent d’une plongée à moins 60 000 mètres en nombre de bars) pour les stériliser, tout en préservant leurs vitamines et leurs nutriments.

Une DLUO record de six mois

En France, cette méthode a déjà ses partisans, comme Michel et Augustin, qui a lancé deux références de jus HPP. Mais la proposition de Coldpress se veut différente. À l’origine consultant en marketing, Andrew Gibb a su tirer parti de la technologie grâce à un logo impactant et à la forme originale des bouteilles, qui sont hexagonales pour constituer un bloc sans interstice, lors de la pression à froid. Le packaging transparent et la DLUO de six mois sont d’autres signes distinctifs de Coldpress, du coup une espèce d’Ovni dans le marché plutôt plan-plan des jus de fruits. D’autant que l’entreprise, qui propose par ailleurs quatre smoothies, deux jus de fruits et deux jus de fruits premium, surfe sur la tendance porteuse du détox, tout en privilégiant un goût fruité qui rend la boisson très polyvalente.

Les responsables de Coldpress insistent sur le fait que trouver les fruits et les légumes offrant le meilleur goût et se mariant le mieux pour la pression à froid fait partie intégrante de leur savoir-faire relativement ancien, puisque Andrew Gibb avait déjà créé une marque équivalente en Australie, Preshafruit. En cas de succès, la gamme française pourrait s’enrichir assez vite d’autres mélanges encore plus riches en légumes et déjà bien connus des consommateurs britanniques.

Berry Beets et Fruity Greens " Coldpress Good Foods "

Lancement

  • Octobre 2016 au Royaume-Uni, en cours en France

Prix de vente indicatif ( PVI )

  • De 3 à 3,50 €

Les Plus

  • Le côté multiusage : jus de fruits, cure détox ou snacking
  • La saveur du fruit et la santé du légume
  • Un packaging impactant avec des bouteilles transparentes de forme hexagonale

« À l’heure où les jus de fruits traditionnels déclinent, la pression à froid, dont nous sommes déjà le leader au Royaume-Uni, est la réponse d’avenir. » .

Jonas Garcia, account manager France de Coldpress

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2439-2440

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA