Comment Fidzup a aidé Gémo à optimiser sa dernière campagne digitale

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'avantage d'une campagne digitale de promotions? Permettre une analyse plus aisée des données. Connaître de manière plus efficace les retombées. C'est tout l'enjeu du travail menée par Fidzup avec l'enseigne de mode Gémo, à l'occasion de son opération "Petits prix de printemps" récemment.

Gémo a utilisé la technologie Fidzup pour sa dernière campagne "Les petits prix de printemps"
Gémo a utilisé la technologie Fidzup pour sa dernière campagne "Les petits prix de printemps"

Le bon vieux catalogue papier n’est pas mort, évidemment. Mais sa version digitale a néanmoins un avenir radieux devant elle. Parce que c’est plus simple. Parce que c’est moins cher. Parce que, surtout, on peut en analyser les retombées de manière plus efficace, plus évidente. C’est en tout cas le parti pris d’une société comme Fidzup, créée il y a six ans.

Ciblage optimisé

Fidzup vient de terminer une opération conjointe menée avec Gémo à l’occasion des « Petits prix de printemps » de l’enseigne de mode du groupe Eram. L’objectif ? « Maximiser les visites en magasin grâce à un catalogue digital et des publicités ciblées et géolocalisées ». Cibler, le mot est lâché. C’est là tout l’importance. « Le ciblage des envois a été optimisé en amont, grâce au savoir-acquis par Fidzup », explique Anh-Vu Nguyen, cofondateur de Fidzup, il y a  six ans, et directeur des opérations.

Analyse des données

Reste une question, évidemment. Si la population à laquelle est envoyé le catalogue digitale est mieux ciblée, cela doit bien se traduire d’une manière ou d’une autre ? La réponse est… oui. C’est tout l’intérêt du digital. Favoriser les remontées et l’analyse des données. « Nous avons installé des Fidbox dans une cinquantaine de magasins Gémo pour évaluer les retombées de l’opération », précise Anh-Vu Nguyen.

Des Fidbox en magasins

Des Fidbox ? Simple : il s’agit de petits boîtiers, de la taille d’un paquet de cigarette, qui sont installés dans les magasins et qui, connectés, permettent de repérer tous les clients qui ont le wi-fi activé sur leur smartphone, dans un rayon de vingt-cinq mètres.

Le bilan de tout cela ? « Parmi les mobinautes exposés aux publicités, 2% se sont rendus en magasin contre 0,5% de retour pour les prospectus classiques », indique Fidzup. Pour dire les choses encore plus conrrètement, « ce type de campagne est en mesure de générer plus de 15.000 visites sur une période d’un mois sur l’ensemble du réseau Gémo. »

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA