Comment Le Chat s’est remis au vert après son bad buzz

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

VIDÉO Accusé de "greenwashing" en 2009, la lessive Le Chat (Henkel) revient avec sa campagne "ECO Efficacité". Qu’est-ce qui a changé en quatre ans?

Petit voyage dans la pré-histoire des bad buzz. En 2009, la marque de lessive Le Chat est épinglée par l’association WWF. L’organisme avait créé à l’époque son observatoire de la publicité afin de dénoncer les marques qui avait fait de l’écologie un argument marketing sans fondement. Avec son packaging vert, son slogan "l’écologie c’est le moment d’en parler moins, d’en faire plus", son plan baptisé "ECO Efficacité" et son descriptif produit "tensio-actif d’origine végétale et 100% biodéradable"... Le Chat avait éveillé les soupçons de l’observatoire. La démarche du lessivier était-elle vraiment éco-responsable? D’autant qu’il avait décidé de mettre les moyens: pubs dans la presse (17 millions d’exemplaires), affichage (12 000 panneaux dans toute la France)...

 

Or après vérification, l’Observatoire avait rendu un rapport au vitriol: Pas de label officiel, des icônes qui pouvaient semer le trouble dans la tête du consommateur et donc une utilisation abusive du mot "écologie".

D’emblée une question: comment Le Chat a-t-il pu lancer une campagne axée sur l’écologie sans disposer de label adéquat? La réponse -comme LSA le révélait l’année dernière- vient d’un malentendu entre le siège allemand d’Henkel et la filiale française. En Allemagne en effet, nul besoin de disposer d’un label lorsqu’on utilise l’écologie dans le marketing. Ce qui n’est pas dans la culture hexagonale: "Le consommateur français a besoin d’être rassuré", explique Jean-Baptise Santoul, directeur général France de la branche détergent chez Henkel. Résultat: même si Le Chat a été la première marque à produire une lessive sans phosphate, le consommateur français ne se contente pas de cette allégation. Il veut le tampon d’un organisme indépendant. Pourquoi la filiale française ne l’a pas obtenu? Manque de temps? Refus de l’Allemagne de financer un label dont il ne voyait pas l’utilité? Difficile à dire. En tout cas la marque s’en est mordu les doigts. De nombreuses associations ont orchestré à l’époque une campagne de dénigrement, une plainte a été déposée devant le jury de déontologie de la publicité et Le Chat a du à plusieurs reprises revoir sa campagne (orchestrant au passage des frais sans doute supérieurs à l’obtention du label...).

Le Chat mettra près de cinq ans à se remettre de son erreur de jugement. Car ce printemps la marque revient en communication avec sa gamme "ECO Efficacité". Mais cette fois Henkel y a mis les formes.

D’abord la lessive en question a décroché depuis son fameux sésame: l’Ecolabel. Ce label écologique européen garantit "l’aptitude à l’usage des produits et services, et une réduction de leurs impacts environnementaux tout au long de leur cycle de vie". Là dessus, Le Chat n’est plus attaquable. 

D’autant qu’il a au passage mis de l’eau dans son slogan. Fini "l’écologie c’est le moment d’en parler moins et d’en faire plus" qui prêtait le flan à la critique, place à un message plus vague, moins engageant: "Eco efficacité: une lessive plus verte qui lave bien blanc." Après tout la lessive et le packaging sont bien de couleur verte.

Enfin pour appuyer sa démarche et pour passer du mauvais au bon buzz, Le Chat a lancé une page Facebook qui compte déjà plus de 5000 fans et le site Lavonsmieux.com. Au programme: conseils d’experts, petites astuces pour améliorer sa lessive et une série de sketches sympas baptisée "Brèves de hublot".

Eco-recharge from Lavons Mieux on Vimeo.

Au final en cinq ans, Le Chat n’a pas fait évoluer son produit mais a changé d’époque pour son marketing. Le temps des allégations est terminé, le consommateur veut désormais la preuve de ce qu’avance une marque et c’est le label qui la lui fournit. Le tout joliment empaqueté avec un site internet bien fait et des sketches sympas. Une belle leçon de marketing de proximité...

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Anne Derbès

Anne Derbès

Directrice marketing Laundry & Home Care de Henkel France

Sébastien Chauve

Directeur marketing L&HC de Henkel Benelux

Pascal Houdayer

Pascal Houdayer

Vice-président exécutif pour la beauté d’Henkel

Aurida  Ouchenir

Aurida Ouchenir

Directrice financière de Henkel France et Benelux

Delphine  Eldin

Delphine Eldin

Directrice marketing de Henkel Beauty Care France

Stéphane  de Schryver

Stéphane de Schryver

Directeur de ressources humaines de Henkel France et Benelux

Cécile Leroi

Directrice marketing du soin du linge de Henkel

Muriel  Suarez

Muriel Suarez

Directrice juridique de Henkel France

Claire Brugnago

Claire Brugnago

Présidente-directrice générale de Schwarzkopf professional France

Fabrice Bonnemain

Directeur commercial de la branche adhésifs grand public d'Henkel

Yves  Gautier

Yves Gautier

Directeur de la communication Corporate de Henkel France

Fritz Henkel

Fritz Henkel

Fondateur de Henkel

Frédéric  Bonifacy

Frédéric Bonifacy

Directeur général de l’activité Beauty Care grand public France pour Henkel

Hans Van Bylen

Hans Van Bylen

Vice-président exécutif et directeur de l’activité Cosmétiques de Henkel

Yvan  Bonneton

Yvan Bonneton

Directeur général de la branche laundry & home care d'Henkel France, accédant de fait […]

Jan-Dirk  Auris

Jan-Dirk Auris

Vice-président exécutif Adhesive Technologies de Henkel

Amélie  Vidal-Simi

Amélie Vidal-Simi

Présidente-directrice générale de Henkel France

Kathrin  Menges

Kathrin Menges

Vice-présidente exécutive ressources humaines d’Henkel

Carsten  Knobel

Carsten Knobel

Directeur financier du groupe Henkel

Paul  De Bruecker

Paul De Bruecker

Vice-président monde de la supply chain cosmétiques d'Henkel

Joachim Bolz

Joachim Bolz

Vice-président senior du groupe Henke

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA