Cosmétiques : la France premier exportateur mondial

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les cosmétiques ont été le deuxième secteur exportateur de la France en 2014 derrière l’aéronautique. Depuis plusieurs années, la France est le premier exportateur de cosmétiques au monde devant les Etats-Unis et l’Allemagne.

Les cosmétiques sont le deuxième secteur exportateur de France derrière l'aéronautique.
Les cosmétiques sont le deuxième secteur exportateur de France derrière l'aéronautique. © Fotolia - shinshilla

Selon la Fédération des entreprises de la beauté (Febea), en 2014, les cosmétiques a conforté sa position de deuxième secteur économique exportateur en France avec un excédent commercial de l’ordre de 8,9 milliards d’euros, versus 23,6 milliards pour l’aéronautique et 6,5 milliards pour l’industrie agroalimentaire. « Parmi les principaux secteurs exportateurs de l’économie française, c’est celui qui connait la plus forte croissance, avec + 4 % en 2014 (+ 2,5 % pour l’aéronautique et - 8 % pour l’industrie agroalimentaire), déclare la Febea dans un communiqué de presse. Ces résultats confortent la position française sur le marché international des cosmétiques. Depuis de nombreuses années, la France est le premier pays exportateur de produits cosmétiques, avec, en 2013, 15,9 % de part du marché devant les Etats- Unis (10,8 %) et l’Allemagne (10,7 %). »

L’Union européenne première destination

48,2% des exportations sont commercialisées dans l’Union européenne. La deuxième destination est l’Asie (16,9 % des exportations). C’est la zone où les exportations connaissent leur plus forte progression, avec une croissance de 11,7 %. La hausse la plus importante (16,5%) concerne la Chine. Les exportations vers les Etats-Unis et le Moyen-Orient sont également en croissance, respectivement +7,6% et +7,1%. « La Russie, la Turquie et l’Amérique Latine sont, en revanche, en retrait du fait des difficultés économiques et/ou des incertitudes politiques et règlementaires qu'elles connaissent actuellement », souligne la Febea.

Les parfums et les soins plébiscités

Les soins et les parfums représentent deux tiers des exportations françaises (42,3 % pour les soins et 33,8 % pour les parfums). Viennent ensuite les shampoings et les produits capillaires, qui représentent cumulés 6,6 % des exportations puis le maquillage pour les yeux et les lèvres, qui représentent 6,5 %. « Les résultats du secteur à l’export en 2014 sont le signe que la renommée et la qualité des cosmétiques originaires de France, souvent à la pointe de l’innovation, demeurent universellement appréciées. C'est un véritable atout pour l'économie française et il doit être pleinement reconnu en tant que tel », constate Patrick O'Quin, président de la Febea.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA