Darty poursuit sur sa très bonne lancée

JEAN-NOËL CAUSSIL |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Darty a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,6% durant le troisième trimestre de son exercice 2015-2016 décalé. En France, la progression est meilleure encore, à +2,8%, voire surtout +4,4% si l'on exclut le cas, particulier, de Mistergooddeal.

Darty est en route vers une nouvelle année de croissance.
Darty est en route vers une nouvelle année de croissance.

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Les calendriers financiers ont parfois des hasards facétieux. En ce jeudi 18 février 2016, la Fnac et Darty font tous deux l’actualité. Le premier pour ses résultats annuels 2015 ; le second pour la publication de ses ventes lors du troisième trimestre de son exercice 2015-2016 décalé.

On ne se laissera pas trop aller à des comparaisons poussées, les périmètres d’action  n’étant pas complètement comparables, mais avouez que c’est tentant alors même que les deux groupes sont en plein mariage…

D’un côté, pour la Fnac, un chiffre d’affaires en très léger recul de 0,5% sur l’année (-0,4% au dernier trimestre, entre octobre et fin décembre 2015). De l’autre, pour Darty, des ventes en progression de 2,6%, et même de 4% si l’on exclut Mistergooddeal, entre novembre et janvier.

Une croissance de 4,4% hors Mistergooddeal en France

On s’en tiendra là pour ce petit jeu des associations d’idée, promis. Le plus important est ailleurs. Il est, pour Darty qui nous préoccupe ici, dans ces bons résultats observés. En France, où le groupe réalise 80% de ses ventes, la progression du chiffre d’affaires pointe à 2,8%. Et même, si l’on enlève Mistergooddeal, à 4,4% à surface égale. Ce qui vient après un deuxième trimestre déjà très bon (+4,7%) qui, lui-même, succédait à un premier qui l’était à peine moins (+1,1%). De quoi légitimement anticiper une année 2015-2016 à nouveau dans le vert

 « Voilà trois ans que nous avançons avec des ventes en croissance, se réjouit Régis Schultz, directeur général de Darty. C’est le résultat d’un travail de fond qui porte ses fruits, car si, finalement, baisser les coûts, tout le monde peut le faire, retrouver de la croissance sur des marchés en recul est quelque chose de plus compliqué. »

De tous les chantiers engagés, citons-en trois. Un mot, d’abord, de Mistergooddeal. Racheté en 2014, le pureplayer continue à tirer le chiffre d’affaires du groupe Darty vers le bas mais, « depuis deux trimestres consécutif, comme le révèle Régis Schultz, gagne maintenant de l’argent. » En clair, le recul des ventes de Mistergooddeal est le résultat d’une stratégie clairement affichée : couper des branches particulièrement non rentables, comme le jardinage, le meuble ou le bricolage, pour en recentrer l’offre. Désormais rationalisée, et rentable depuis six mois, l’activité devrait maintenant pouvoir s’étendre. L’offre Mistergooddeal, conçue comme complémentaire à Darty, va ainsi prochainement – durant ce trimestre qui débute – faire son apparition sur la place de marché de Darty.

La poursuite de l'expansion du parc

Ce qui nous amène au deuxième point à relever. Celui de l’omnicanalité, en l’occurrence : les ventes en ligne de Darty ont représenté plus de 16% du chiffre d'affaires. Une évolution qui s’appuie notamment sur une croissance, impressionnante, de 53% du click & collect. « Notre force est de savoir proposer un click & collect adapté aux envies et besoins du consommateur, avance Régis Schultz. En clair, de miser toujours sur la qualité du service clients. » Les innovations présentées à l’occasion de la Convention Darty, en octobre dernier, vont parfaitement dans ce sens : « Elles avancent et suivent leurs cours », précise le directeur général.

Enfin, le troisième point à souligner concerne l’expansion du parc. Depuis maintenant près de deux ans, Darty s’est lancé dans le développement en franchise. Il en compte désormais 63, dont 59 rien qu’en France. Et avec succès, car le travail de sape se poursuit auprès de la concurrence. Ainsi, Darty vient d’inaugurer, ce mercredi 17 février 2016, un magasin à Deauville, dont la grande spécificité est d’avoir arboré, jusqu’à présent, l’enseigne… Gitem. Un signe fort envoyé aux groupes franchisés concurrents car ce point de vente était l’un des plus importants du réseau Gitem en France. Une jolie prise de guerre, donc. Et sans doute pas la dernière, car si Darty s’apprête - sous réserve des différentes autorisations et accords à encore obtenir - à entrer dans le giron du groupe Fnac, ce n’est pas pour cela qu’il compte s’endormir sur ses lauriers.

 

Les chiffres du troisième trimestre 2015-2016 de Darty

 

Chiffre d’affaires global : +2,6% (+2,7% à surface égale, hors Mistergooddeal)

 

Chiffre d’affaires France : +2,8% (+4,4% à surface égale hors Mistergooddeal)

 

Nombre de magasins : 423

 

Nombre de magasins en France : 282, dont 59 en franchisés. 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA