E-Commerce : le panier moyen à son plus bas niveau depuis 2006

SYLVIE LAVABRE |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a annoncé des ventes en ligne en hausse de 22% l'an passé en France, à 37,7 milliards d'euros.

La croissance s’explique par une augmentation des transactions (+ 24% à 420 M€ en 2011) et par 3 millions d’acheteurs supplémentaires sur internet en 2011, portant à plus de 30 millions le nombre de Français qui achètent sur la Toile.
« Les résultats sont très bons », s’est réjoui Marc Lolivier, délégué général de la Fevad qui a toutefois reconnu une baisse du panier moyen de 1% en 2011 : « C’est le niveau moyen le plus bas depuis 2006. Le panier moyen reculé au quatrième trimestre y compris pour les plus gros acteurs. C’est un signe de la crise ».
Certains secteurs ont tiré leur épingle du jeu comme l’Habillement  (+12%) et la Maison (+6%). Côté sites, Amazon a été le plus visité avec près de 13 millions de visiteurs uniques par mois. « Le e-commerce va contribuer à créer des emplois » a déclaré son DG France Xavier Garambois qui s’est déclaré optimisme sur l’avenir grâce aux champs d’innovations possibles dans les services (réseaux sociaux, mobilité…) alors que Stéphane Treppoz, PDG de Sarenza a décelé des signes inquiétants au moment des soldes : « Les consommateurs se sont ruées sur les grosses démarques et étaient deux fois moins que l’an dernier  à acheter deux produits et plus» Selon lui la croissance dépendra de l’économie et du moral des ménages.La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a annoncé des ventes en ligne en hausse de 22% l'an passé en France, à 37,7 milliards d'euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA