E-Commerce : les ventes en ligne en hausse de 15% au T3 2015

François Deschamps |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les ventes en ligne ont de nouveau progressé au troisième trimestre 2015. Selon le bilan publié mercredi 18 novembre par la Fevad, le secteur a généré 15,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, préfigurant une année 2015 au deçà des estimations initiales.

Au troisième trimestre 2015, près de 200 millions de transactions en ligne ont été réalisées
Au troisième trimestre 2015, près de 200 millions de transactions en ligne ont été réalisées

La Fevad a publié les chiffres du marché du e-commerce en France pour le troisième trimestre 2015. Une présentation marquée par les événements tragiques qui ont récemment touché la capitale française, sur lesquels a souhaité réagir en introduction Marc Lolivier, délégué général de la Fédération (photo ci-dessous) : "la Fevad ainsi que ses membres s’associent au Deuil national et a une pensée particulière pour les victimes des attentats. Notre manière de réagir est de continuer à avancer et à faire notre travail".

15,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Une fois de plus, les ventes en ligne au cours du troisième trimestre 2015, atteignant 15,5 milliards d'euros, en hausse de 15% par rapport au troisième trimestre 2014. "Ces bons résultats s’inscrivent dans un contexte général positif, la consommation des ménages étant en effet repartie sur une tendance haussière sur ce trimestre de 0,9%, a indiqué Marc Lolivier. L’accélération des ventes en ligne se confirme, et le marché devrait dépasser les prévisions pour l’année 2015". Plus concrètement, la Fevad anticipe un chiffre d’affaires global du secteur de près de 65 milliards contre 62,4 milliards d’euros initialement prévus.

Le panier moyen poursuit sa chute

De nombreux indicateurs sont au vert. Ainsi, le nombre de transactions est en augmentation, de 20%, soit près de 200 millions de transactions réalisées au cours du troisième trimestre 2015. En revanche, le montant moyen par transaction dégringole de nouveau, de 4%, pour se stabiliser à 78 euros. "Depuis 2012, il a perdu quasiment 10 euros, note Marc Lolivier. Cette baisse va se poursuivre car traditionnellement, sur la période de Noël, il y a un phénomène qui consiste à acheter de petits cadeaux", moins chers donc, tirant ainsi vers le bas le montant du panier moyen.

Toutefois, cette baisse est compensée par la hausse de la fréquence d’achat, puisqu’en moyenne, 7,4 achats ont été réalisés par acheteurs au cours du trimestre écoulé. Ainsi, le montant global dépensé par un e-shopper s’établit à 577 euros contre 491 euros un an plus tôt sur la même période. Par ailleurs, cette progression est portée par la naissance de nouveaux sites marchands, 24 000 ont vu le jour au troisième trimestre, portant à 178 500 le nombre de sites e-commerce actifs sur le Web français.

Succès croissant pour les places de marché

Autre enseignement fort de l'étude, les places de marché continuent leur expansion. En effet, le volume des ventes réalisées depuis les marketplaces a progressé de 45% contre 58% au second trimestre 2015 par rapport à l'an passé. Elles représentent donc désormais 27% du volume d'affaires des sites de l'iPM (indice Place de Marché). Enfin, les ventes réalisées depuis l'Internet mobile (smartphones et tablettes), connaissent elles aussi une accélération de croissance (+43%), et génèrent désormais 19% du chiffre d'affaires des ventes globales du panel iCM (indice Commerce Mobile).

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA