E-commerce: Que retenir du bilan annuel au-delà des 51 milliards d’euros de chiffre d’affaires

GUILLAUME BREGERAS |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

RÉSULTAT Hausse du volume d’affaires. Baisse du panier moyen. Elargissement de l’offre et de la demande. Les points clés sont nombreux pour bien comprendre comment s’est comporté l’e-commerce en 2013. La Fevad publie son bilan, en voici les principaux chiffres à retenir.

Le nombre d'acheteurs en ligne a encore progressé cette année, de 5% exactement, selon Médiamétrie.
Le nombre d'acheteurs en ligne a encore progressé cette année, de 5% exactement, selon Médiamétrie.©Fotolia

Les prévisions ne sont pas atteintes, mais l’essentiel est là. La barre psychologique des 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires a été dépassée en 2013. 51,1 pour être précis, ce qui représente une hausse de 13,5%. Au-delà de ce chiffre rassurant, des signaux indiquent en revanche une croissance plus mesurée, comme le panier moyen, en recul de 3,5%.

Les Français ont multiplié les transactions de commerce électronique cette année, puisqu’elles bondissent de 17,5% pour atterrir aux alentours de 600 millions.

M-commerce et place de marché

Les principaux indicateurs mesurés par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) renforcent ce que l’on savait déjà: la montée du nombre de transactions réalisées sur des outils mobiles comme les tablettes et les smartphones ; et l’espace de plus en plus important occupé par les places de marchés. 15% du volume d’affaires réalisé par les sites de l’IPM* sont réalisés par les places de marché, contre 10% en 2012. Tandis que les ventes réalisées sur mobiles ont doublé pour atteindre 11% du chiffre d’affaires du panel iCM**, contre 5,5% l’année précédente.

Enfin, le contexte semble favorable concernant l’offre et la demande, deux piliers cruciaux pour tirer la croissance: 138.000 sites sont actifs en France (+17% en un an) et 20.000 nouveaux sites marchands sont apparus. Pas d’information en revanche sur le nombre de fermetures… Les acheteurs en ligne sont quant à eux en progression de +5% sur un an, selon Médiamétrie, et ils accélèrent leur fréquence d’achat, passant de 16 en 2012 à 18 en 2013.

*IPM: Indice place de marché. Ensemble des ventes réalisées sur la market place  par les sites utilisateurs.

**iCM: Indice commerce mobile. Chiffre d’affaires réalisé directement par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargement d’applications). Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d’affaires réalisé sur la market place ni les commissions générées.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA