Easy’chauss, l’arme anti showrooming de la Halle aux Chaussures

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une centaine de bornes tactiles vont être déployées en magasin. Reliées au site marchand, elles permettront au client qui ne trouve pas son produit en magasin de l’acheter en ligne et de choisir son mode de livraison.

Le service est largement mis en scène en magasin.
Le service est largement mis en scène en magasin.

La Halle aux Chaussures et ses 740 magasins veulent contrer le succès des sites de e-commerce dans son secteur. Et élargir le choix des clients  tout en éliminant le risque de rupture de produits dans des magasins dont la surface varie de 300 m² à 1200 m², ce qui ne permet pas de stocker l’ensemble des références. Compliqué de lutter alors, face à l’offre en ligne exponentielle des Spartoo, Sarenza et autres Zalando…

L’enseigne du groupe Vivarte est donc en train d’installer des bornes tactiles dans ses magasins. Elles vont permettre aux clients ne trouvant pas leur modèle, leur pointure ou leur coloris de chaussures en magasin, de le commander sur ces bornes, qui ouvrent l’accès au site de e-commerce de l’enseigne du groupe Vivarte. Nom de ce service, bien identifié en magasin : Easychauss.

La borne explique les différentes étapes pour choisir en ligne le modèle non présent en magasin

Retrait gratuit en magasin, livraison à domicile...

Le choix du mode de livraison sera large (retrait gratuit en magasin, livraison à domicile ou en point relais).  L’application a été conçue par Hardis Groupe avec la plateforme IBM Worklight, et anticipe le développement de nouveaux services sur applications mobiles.

Après une phase de test menée dans deux magasins au printemps 2013, suivi d'une phase pilote plus large sur une vingtaine de points de vente dans le courant de l'été, 100 à 200 bornes devraient être déployées en 2014. A terme, tous les magasins seront équipés.

8 à 12% du chiffre d'affaires sur mobile

"Ces bornes vont nous permettre de proposer progressivement de nouveaux services en points de vente, sans dénaturer notre modèle économique, bâti sur l'autonomie des clients, explique Jérôme Bergeret, DSI de la Compagnie Européenne de Chaussures, qui exploite La Halle aux Chaussures. Et grâce au choix technologique proposé par Hardis, nous pouvons désormais envisager l'étape de la mobilité, tout en limitant les coûts récurrents, puisqu’à terme, les bornes tactiles et la mobilité seront gérées avec la même plateforme."

Les ventes via mobiles représentent déjà 8 à 12% du chiffre d’affaires de la Halle, malgré un site Web qui n’a pas été spécialement conçu pour ce canal.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA