EBay dévoile sa plate-forme de services pour les cybermarchands

Publié le par

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami
Pour gagner dans l'e-commerce, il faut rester en phase avec l'innovation, disposer des outils adaptés, partager les meilleures expériences. C'est l'objet de cette plate-forme que nous avons voulue ouverte, avec l'idée que les technologies les plus performantes naissent des meilleures idées.

Pour gagner dans l'e-commerce, il faut rester en phase avec l'innovation, disposer des outils adaptés, partager les meilleures expériences. C'est l'objet de cette plate-forme que nous avons voulue ouverte, avec l'idée que les technologies les plus performantes naissent des meilleures idées.

X.commerce veut devenir la plate-forme web de référence pour tout commerçant en ligne, qu'il s'agisse de particuliers, de propriétaires de boutiques physiques ou de grands groupes. Elle offre un éventail d'outils adaptés à tous les profils.

Chemise rose et jean délavé, John Donahoe, le PDG du groupe eBay, déboule sur la scène du parc d'exposition Moscone West de San Francisco, en musique et sous les spotlights, accueilli par les applaudissements nourris d'un parterre de 3 000 personnes. Des développeurs, mais aussi des marchands et des journalistes conviés à Innovate, le grand show eBay de l'innovation, qui s'est tenu du 12 au 14 octobre. « Vous êtes réveillés ? » les interpelle-t-il, façon rock star. Avant de prédire : « Nous allons voir plus de changements dans les trois ans qui viennent que lors des quinze dernières années. » Pourquoi ? Parce que le smartphone est arrivé, avec comme conséquence l'abolition des frontières entre commerce et e-commerce. « Nous sommes à un tournant, clame-t-il. Les clients ont un « mall » [un grand centre commercial, NDLR] dans leur poche et veulent que le commerce vienne à eux. Nous avons aujourd'hui l'opportunité d'enlever le " e " du commerce. » Mais pour que les clients puissent acheter ce qu'ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent, les marchands, gros ou petits, ont besoin d'outils. Le patron d'eBay égrène leurs suppliques : « Nous voulons être globaux », « Nous avons besoin de plus de données sur nos clients pour être compétitifs », « Nous voulons plus que du paiement »...

 

Des millions de dollars d'investissement

X.Commerce, c'est la réponse d'eBay à ces marchands. Une solution de commerce globale et totalement ouverte, réunissant les principaux actifs d'eBay avec une gestion centralisée. « Nous avons travaillé dur pour créer cet écosystème qui présente l'offre la plus complète du monde en termes de capacité de commerce en ligne », lance John Donahoe. Et investi des millions de dollars. Car la plate-forme intègre tous les services rachetés en rafale par eBay ces derniers mois : GSI Commerce, leader américain de l'e-commerce délégué, qui gère la vente en ligne de dizaines de marques et de distributeurs, acquis en mars 2011 pour 2,4 milliards de dollars ; Magento, plate-forme open source de création et de gestion de boutique en ligne, utilisée par environ 60 000 marchands et marques dans le monde, reprise en totalité début juin (il en possédait 49%), ou encore Zong, spécialiste des paiements mobiles, acquis le 7 juillet moyennant 240 millions de dollars. S'y ajoutent des services de marketing et de géolocalisation comme Milo, le moteur de shopping local qui recense en temps réel les stocks de plus de 50 000 magasins aux États-Unis, acheté en décembre 2010 pour 75 millions de dollars, ou RedLaser, un scanner de codes-barres pour iPhone, qui permet d'accéder directement aux comparateurs de prix, aux mains d'eBay depuis juin 2010.

Le système de paiement Paypal, doté d'un nouvel outil d'identification, Paypal Access, complète le tableau. « Paypal Access permet à l'internaute de s'inscrire et de se connecter à un site marchand partenaire avec ses identifiants Paypal, précise Alexandre Hoffman, directeur général de Paypal France. Il évite ainsi la procédure fastidieuse de la création de compte, qui génère beaucoup d'abandons de panier. Pour l'internaute, c'est un gain de temps et, pour l'e-commerçant, la possibilité d'optimiser son taux de conversion, tout en récupérant les données clients que nous lui transmettons. »

 

Magento, pièce maîtresse

Car l'idée de X.Commerce est de devenir la plate-forme de référence pour qui souhaite se lancer dans le commerce en ligne, qu'il s'agisse d'un particulier, d'un commerçant disposant de sa propre boutique physique ou d'un grand groupe déjà bien établi. Véritable pièce maîtresse dans le dispositif, Magento est le point d'entrée pour les marchands. Il leur donne accès aux différents outils d'aide à la vente, au paiement, à la gestion de stock, etc. « Grâce à l'environnement ouvert, n'importe quel développeur de logiciels peut coder à partir de Magento et proposer des solutions supplémentaires aux marchands », indique Roy Rubin, cofondateur de Magento. Cela va de la start-up de deux personnes à des acteurs tels que Kenshoo (qui automatise des campagnes sur Google et Facebook), en passant par des poids lourds comme Adobe, leader du Webanalytics. Il est même désormais intégré dans Magento pour fournir aux commerçants qui le souhaitent des retours sur leurs actions marketing ou des statistiques pour gérer leurs activités . « Nous avons 4 800 extensions à Magento qui peuvent être achetées et utilisées par les marchands », précise Roy Rubin.

 

Partage de bons plans sur Facebook

Cerise sur le gâteau : Magento, GSI Commerce et la place de marché eBay intègrent à présent des fonctionnalités de l'Open Graph de Facebook, qui recense les éléments partagés par les utilisateurs du réseau social. Les marchands auront ainsi la possibilité d'installer des options de partage et de diffusion de l'information produit sur le réseau social. Des boutons « J'aime », « J'écoute », « Je regarde » ou « Je veux » devraient ainsi voir le jour sur bon nombre de sites.

Autant de solutions qui doivent nourrir et dynamiser le commerce SoLoMo (social-local-mobile). Betsy Poirier, directrice des activités digitales et des partenariats de Toys ' R ' Us, explique : « Aujourd'hui le client veut de l'instantanéité. Grâce aux fonctionnalités disponibles sur X.Commerce, il peut vérifier sur internet la disponibilité des stocks en magasins, réserver son produit sur son mobile, et avoir son colis qui l'attend lorsqu'il arrive sur le point de vente. »

En se positionnant comme le partenaire des marchands, eBay montre aussi qu'il est toujours dans la course face à un Amazon qui propose des solutions d'hébergement, de paiement, de logistique et une place de marché. À une différence près, rappelée par John Donahoe : « Nous ne sommes pas en concurrence avec nos marchands ! »

Un système à la carte

Plate-forme de services et d'applications pour les e-commerçants, X.Commerce donne accès aux technologies développées par eBay, Paypal, Magento et aux fonctionnalités de partenaires comme Adobe ou Facebook. L'objectif est de fournir un éventail de solutions multicanal aux e-marchands. Une petite boutique physique d'accessoires peut, par exemple, inclure son inventaire dans Magento et créer ainsi son e-boutique, avec Paypal comme outil de paiement. À travers le moteur de shopping Milo, elle intègre le commerce local et peut aussi vendre en Australie grâce à eBay. Si elle veut faire de la publicité sur un produit particulier, elle pourra utiliser Kenshoo, qui automatise les campagnes sur Google et Facebook, etc.

Les chiffres

Qui est eBay Le leader mondial et français des ventes de consommateur à consommateur (CtoC) 9,16 Mrds $ Le CA 2010 (+ 5 %) 2,2 Mrds $ Le résultat net en 2010 Source : eBay 62 Mrds $ Le volume d'affaires sur eBay, dont 40 %aux États-Unis 25 millions Le nombre de vendeurs sur eBay, qui compte 97 millions d'utilisateurs actifs dans le monde 100 millions Le nombre d'utilisateurs actifs pour Paypal Sources : eBay

LES ENJEUX

- Devenir la solution de référence pour ceux qui souhaitent faire du commerce en ligne. - Améliorer la compétitivité des marchands, et donc renforcer son coeur de métier. - Se positionner face à Amazon, avec pour cible stratégique le commerce local. - Retrouver de la croissance grâce au BtoC, alors que l'activité CtoC atteint un palier.

Nos évènements

Article extrait du magazine N° 2202

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous