En 24 heures, Apple Pay enregistre 38 millions de cartes bancaires en Chine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Très attendu, le lancement d’Apple Pay en Chine, jeudi dernier se présente comme une réussite avec 38 millions de cartes bancaires enregistrées dans la journée. Seule ombre au tableau, la solution de paiement d’Apple a été victime de son succès et de nombreux utilisateurs se sont retrouvés face à des erreurs système. 

La solution de m-paiement Apple Pay a été victime de son succès. Les serveurs d'Apple ont été surchargés.
La solution de m-paiement Apple Pay a été victime de son succès. Les serveurs d'Apple ont été surchargés.

Apple Pay a-t-il été victime de son succès ? Ce sont près de 38 millions de cartes bancaires qu’aurait enregistré le service Apple Pay pour son ouverture en Chine jeudi dernier, rapporte le quotidien Beijing Morning News. Sur son compte Weibo (réseau social chinois) le media a expliqué que 10 millions de personnes avaient enregistré leurs cartes bancaires sur Apple Pay moins d’une heure après le lancement du service de paiement mobile, rapporte Mashable dans un article du 19 février 2016. Apple Pay est le service de paiement mobile de la marque à la pomme, qui permet d’assurer une transaction sur les terminaux de paiement sans contact avec son iPhone ou son Apple Watch. Après les Etats-Unis, le Canada, et le Royaume-Uni en août dernier, la Chine est le 5e pays dans lequel Apple déploie sa solution de paiement. Le lancement a pourtant été chaotique, le site chinois Caixin explique que de nombreuses personnes n’ont pas pu enregistrer leurs cartes bancaires sur Apple Pay, malgré de nombreuses tentatives, le système affichant des erreurs systèmes. Certains ont même dû attendre vendredi pour se connecter à Apple Pay. Un porte-parole d’Apple a expliqué au site Mashable qu’Apple avait opté pour un déploiement progressif de son service de m-paiement en Chine. Il est possible aussi que l’entreprise de Cuppertino ait sous-estimé la demande et pas alloué assez de services pour assurer la prise en charge.  

Pourquoi Apple Pay pourrait s’imposer en Chine

Avec la Chine, Apple s’attaque à un marché déjà conquis par le paiement mobile. La solution du géant de e-commerce Alibaba, AliPay enregistre déjà près de 400 millions d’utilisateurs, et son principal concurrent, le réseau social WeChat représente 12,9% du marché avec 200 millions de cartes reliés à son service de paiement. Alors, comment Apple peut-il s’imposer sur ce marché ? La firme à la pomme a conclu un partenariat avec UnionPay, le plus grand réseau interbancaire du pays, qui compte 5 milliards de cartes bancaires dans le pays. Apple Pay est aussi une solution plus sure que celles de ses concurrents Alibaba et WeChat, les données bancaires sont encryptées lors des transactions. Apple Pay bénéficie de la confiance des marques étrangères, comme Carrefour, Burger King, McDonald’s, ou 7-eleven, qui ont déjà annoncé proposer cette solution de paiement à leurs clients. Il existe aussi des incitations, comme la Bank of China qui offre 15 yuans à ses clients ayant dépensé 100 yuans le premier mois. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Belkeu

16/06/2016 09h40 - Belkeu

Je pense qu'Apple Pay en France sera le leader du paiement sans contact en 2020

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Carnet des décideurs

Gary Wipfler

Argentier, directeur des opérations internationales d'Apple Inc et gérant d'Apple France

Arthur D. Levinson

Arthur D. Levinson

Président non exécutif du conseil d'administration d'Apple

Andrew Greenland

Directeur finance de marché pour la zone EMEIA d’Apple

Yvan  Depierre

Yvan Depierre

Directeur financier d'Apple France

Jonathan  Ive

Jonathan Ive

Vice-président senior, en charge du design chez Apple

Paul  Deneve

Paul Deneve

Vice-président, en charge des projets spéciaux du groupe Apple

Johny  Srouji

Johny Srouji

Vice-président des technologies matérielles d’Apple

Denise  Young Smith

Denise Young Smith

Directrice des ressources humaines mondiales d’Apple

Lisa  Jackson

Lisa Jackson

Vice-présidente des initiatives environnementales d’Apple

Musa Tariq

Musa Tariq

Directeur du marketing digital du groupe Apple

Marie-Laure Daridan

Directrice des affaires institutionnelles d'Apple France

Angela  Ahrendts

Angela Ahrendts

Vice-présidente senior en charge des magasins et des ventes en ligne d'Apple

Luca  Maestri

Luca Maestri

Vice-président financier d’Apple

Peter Oppenheimer

Peter Oppenheimer

Vice-président senior et directeur financier d'Apple

Dan Riccio

Dan Riccio

Vice-président senior à la tête de l’ingénierie matérielle d’Apple

Bruce  Sewell

Bruce Sewell

Vice-président principal et avocat général au sein d'Apple

Jeff Williams

Jeff Williams

Vice-président senior d'Apple en charge des opérations

Philip W. Schiller

Philip W. Schiller

Vice-président marketing d'Apple

Eddy  Cue

Eddy Cue

Vice-président services logiciels et Internet d'Apple

Tim Cook

Tim Cook

Président-directeur général d'Apple

Steve Jobs

Steve Jobs

Co-fondateur d'Apple

Craig  Federighi

Craig Federighi

Senior vice president d'Apple

Steve Wozniak

Steve Wozniak

Co-fondateur d'Apple

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA