Facebook accélère dans l'e-commerce et veut affirmer sa position dominante

Publié le par

|

|

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami
facebook

Après Twitter hier, c'était au tour de Facebook de présenter officiellement ses solutions e-commerce aux retaileurs et marques françaises. Une salle tout aussi comble, une présentation également imbibée de culture "Key Note", et une rafale de chiffres pour contrer toutes les critiques et les questions qui pourraient éventuellement se poser.

C'est vrai que les chiffres peuvent impressionner. En guise d'introduction, Grégoire Gimaret, un des responsables e-commerce de Facebook, plante le décor: "1 humain sur 6 se connecte à Facebook, dont 1 internaute sur 2." En France, ils sont 18 millions à se connecter tous les jours, "soit 26 fois plus que Twitter", glisse en forme de pied de nez Grégoire Gimaret à son principal challenger présent la veille dans la même salle. Avant d'entrer dans une forme de détails qui en dit long sur les possibilités du réseau social en France: Facebook rassemble par exemple 7,2 millions de femmes âgées de 18 à 34 ans en France. Mais aussi 5,8 millions de mamans ou 150.000 hommes de plus de 25 ans qui possèdent un iPad et habitent à Paris…

 

Voilà, c'est sur ce ciblage ultra-précis de l'audience que Facebook base une partie de sa stratégie e-commerce qui passera par les marques et les distributeurs, en charge de transformer et d'encaisser la transaction commerciale avec son client. Car Facebook n'est pas un acteur de l'e-commerce, il en est un accélérateur. En un clic, il renvoie vers une fiche produit chez Price Minister ou un t-shirt tendance de la start-up Everlife: "Le S-commerce n'existe pas, tient d'ailleurs à rappeler Grégoire Gimaret. On achète pas sur Facebook, les transactions se réalisent sur les sites marchands."

Carrefour d'audience

 

Pour convaincre les marques et enseignes, Facebook décline donc trois solutions pour rentabiliser ce que Charles Dalibot, autre responsable e-commerce du réseau social, décrira comme "carrefour d'audience". Ces solutions s'articulent donc autour des objectifs d'acquisition de nouveaux clients, d'augmentation des ventes et de fidélisation. Nous sommes bien loin du temps où les marques n'envisageaient leur participation à Facebook qu'à travers une "fan page" et ne voyaient pas comment monétiser leur communauté "d'amis". 

Nos évènements

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous