Food Tech : Digifood, l’appli qui livre le supporter directement à sa place

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Digifood est l’appli qui livre les supporters de rugby, football ou basket, directement à leur place dans les stades de Paris, Lyon ou Marseille. Lancée en mars 2015, cette application de food tech vise de nouveaux évènements, comme les concerts ou festivals. 

Avec l'appli Digifood, le supporter peut se restaurer à tout moment, sans bouger de sa place.
Avec l'appli Digifood, le supporter peut se restaurer à tout moment, sans bouger de sa place. © Digifood

Qu’ils soient installés en tribune Ganay au stade Vélodrome, ou dans les travées de la salle Ekinox de JL Bourg Basket, les supporters font face au même dilemme. Comment se restaurer sans perdre une miette du match ? "Digifood est une application qui répond à l’attente des spectateurs, explique Ronald Gautruche, le CEO et fondateur de Digifood, en permettant de se restaurer à tout moment, en commandant de n’importe où, sans faire la queue". Le supporter doit d’abord télécharger l’application Digifood disponible sur Google Play et l’Apple Store. En quatre clics, il va pouvoir récupérer sa commande, "il doit renseigner l’évènement, indiquer sa position en tribune, sélectionner ses produits, et choisir de récupérer sa commande directement à la buvette ou de se faire livrer en tribune", explique simplement Ronald Gautruche. "Chez Digifood nous sommes tous fans de sports et nous avons beaucoup voyagé, poursuit le CEO de Digifood, tout le monde va se restaurer en même temps, c’est énervant, le supporter ne peut pas consommer quand il le souhaite".

Une opportunité pour les buvettes et les restaurateurs

Le jeune homme indique que Digifood répond à deux problématiques des restaurateurs, lors des rencontres sportives, entre un temps de vente très réduit et un nombre d’employés important pour gérer une forte affluence ponctuelle, "ils vont embaucher des intérimaires pendant 4 à 5 heures pour 30 minutes de temps de travail effectif", explique Ronald Gautruche. Grâce à Digifood, les restaurateurs vont pouvoir augmenter leurs revenus. La start-up signe des partenariats avec les clubs, qui souvent gèrent la restauration. Elle offre un format ultra flexible aux propriétaires de buvettes, "ils nous fournissent un catalogue de produits, avec une offre réduite ou non, et décident du prix", assure le fondateur de Digifood. Les restaurateurs réduisent leurs marges mais ils écoulent des volumes plus important, d’autant qu’ils sont libres de fixer les prix qu’ils souhaitent. Digifood récupère 15 à 25% de commission sur le chiffre d’affaires généré. Ce sont les employés des buvettes qui assurent la livraison, ils connaissent déjà très bien les stades dans lesquels ils travaillent. 

Un format adaptable aux concerts et festivals

La start-up embauche simplement quatre personnes à plein temps. Son format ultra flexible lui permet de s’adapter à différents évènements et de s’exporter. Digifood a participé à un accélérateur de projet à Barcelone qui lui a permis de rencontrer de multiples acteurs et devraient conduire à de nouveaux partenariats. Les équipes de Digifood entendent aussi répondre à d’autres besoins que ceux du sport. Ronald Gautruche vise "les trains, les gares, les aéroports, les concerts, les festivals mais sans livraison : le sport ne suffit pas", explique-t-il. Créée en 2014, la start-up a couvert son premier évènement en mars 2015, et signé une dizaine de partenariats depuis, notamment avec le Stade Français, l’Elan Béarnais ou l’OGC Nice. Digifood couvre le stade Vélodrome à Marseille depuis la semaine dernière et effectue des tests avec le FC Nantes, le RCT  à Toulon et l’ASSE pour investir le chaudron stéphanois. 

Des spectateurs enthousiastes

Qu’elle investisse le stade Jean Bouin à Paris, ou le Palais des Sports de Pau, Digifood offre une solution technique et des moyens de communication, via les réseaux sociaux, et des flyers et visuels le jour de l’évènement. Mais la start-up compte surtout sur le bouche-à-oreille pour se faire connaître : "Voir un client se faire livrer dans le stade est notre meilleure publicité", note Ronald Gautruche. Les clients semblent satisfait, "65% de nos clients ont commandé plus d’une fois, donc le service et le temps de livraison sont satisfaisant" poursuit le CEO de Digifood. En décembre dernier, Digifood a enregistré près d’une commande toutes les 20 secondes lors d’un match du Stade Français, et son meilleur client, un supporter du club de la capitale, passerait jusqu'à 4 commandes par match. 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Béchameil

15/03/2016 15h47 - Béchameil

Oui mais les restaurateurs des grands stades sont des grandes marques qui ont les moyens de rentrer dans les stades , pendant que les indépendant restés en dehors des stades sont rejetés de plus en plus loin de ses derniers a la demande des "majors"...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA