Food Tech : Eazeat, l’appli mobile qui veut booster la restauration hors-domicile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Créée par la start-up TouchandPlay en janvier 2017, Eazeat est une application qui permet à ses utilisateurs de payer, en avance et depuis un smartphone, leur repas au restaurant. Une fonctionnalité qui permet aux restaurateurs de se digitaliser un peu plus. Explications.

Appli mobile Eazeat
Appli mobile Eazeat© Eazeat

Alors que la réservation de table en ligne, via smartphone ou ordinateur, fait dorénavant partie des nouveaux modes de consommation, TouchandPlay, éditeur de solutions digitales et ultra-mobiles, va plus loin. Permettre aux clients de réserver leur table, commander leur repas et le payer en avance depuis un smartphone, c’est le principe d’Eazeat, une application lancée en janvier 2017 par cette start-up. Le client n’a plus qu’à se rendre au restaurant, s’installer à sa table pré-réservée, et attendre que sa commande arrive. Dès son entrée dans l’établissement, le serveur déclenche la préparation des plats, via un smartphone ou une tablette. Une fois le repas fini, le client part quand il le souhaite puisque l’addition a été prépayée. "En moyenne au restaurant, on observe aujourd’hui qu’un client attend entre 8 et 12 minutes pour commander puis patiente le même temps pour obtenir l'addition et payer", indique la jeune pousse. 

Du temps libéré pour le client... et pour le professionnel

Testée pendant 10 mois au café ZA, à Paris, Eazeat est d'abord née d'une réflexion sur la digitalisation de la profession, "très en retard vis-à-vis d’autres pays", selon Akrame Benallal, dont le restaurant Shirvan Café Métisse fait partie des établissements référencés par l’appli. "Les modes de consommation ont changé, et c’est aux restaurateurs de s’adapter", poursuit le chef étoilé. "Notre objectif est de doper l’activité des restaurants en leur proposant une gestion digitalisée à 360° de leur établissement en répondant à leurs enjeux clés : notoriété, fréquentation, expérience client, rentabilité et data", ajoute Pierre Méric, fondateur et président de TouchandPlay. Selon ses créateurs, l’application permet de faire économiser 20 minutes de temps aux consommateurs, sur 40 minutes en moyenne pour déjeuner. Elle libère aussi du temps pour le restaurateur, en moyenne 10 minutes par table. "L’effet est immédiat, le serveur retrouve le temps pour faire son métier, accueillir, servir conseiller et générer de la vente additionnelle. Mais c’est également une rotation de table plus importante grâce à des clients qui consomment plus tout en restant moins longtemps", poursuit Pierre Méric. Le gain de temps du professionnel se traduit, selon la start-up, "par la possibilité de réaliser des ventes additionnelles, et donc d'augmenter le chiffre d'affaires du restaurateur". Celui-ci paie un abonnement de 4,99 euros pour bénéficier du service, tandis que pour le consommateur, c'est entièrement gratuit.

L'ubérisation du marché de la restauration

Le principe, qui s’inscrit dans une tendance d’ubérisation du marché de la restauration digitale, n’est pas sans rappeler Barnaby, une appli qui propose à la fois une géolocalisation fine des bars et établissements de la capitale et surtout, un prépaiement en cashless. Une nouvelle version de l'appli sera disponible dès le mois de juin 2017. Pour l'instant uniquement disponible à Paris pour une centaine de restaurants, elle vise 5 000 établissements dès 2018. "C'est une application communautaire. Il faut donc atteindre une masse critique de restaurants et d'utilisateurs pour que cela fonctionne", ajoute Pierre Méric.

Conçue par des professionnels de la restauration et de l’IT, l’application Eazeat a vocation à devenir le "hub digital de la restauration", selon ses créateurs. Dans cette optique, les fondateurs de TouchandPlay ont noué dans un premier temps des partenariats technologiques avec des acteurs-clés de ce marché tels qu’Elior Group, investisseur et partenaire business de la start-up depuis ses débuts en janvier ou encore Metro Group, qui a sélectionné TouchandPlay pour prendre part à Horeca Digital, un projet qui aide les restaurateurs et les commerces indépendants à passer le cap de la digitalisation. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA