Foot Locker peine en Europe

Publié le par

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

En 2005, la chaîne américaine a souffert de la concurrence en Grande-Bretagne et de la forte déflation des articles de sport en France.

Lors de la présentation des résultats annuels de Foot Locker, Matt Serra, son président, a reconnu que 2005 avait été une année difficile au Royaume-Uni et, surtout, en France. « Nous avons été confron-tés à une très forte pression sur les marges. Sur le marché européen, les prix de vente des articles Foot Locker sont moins élevés que ceux du marché américain, habitué à consommer des produits plus techniques, donc plus chers. » Au Royaume Uni, Foot Locker a aussi subi les effets de la restructuration de la distribution d'articles de sport, caractérisée par la cession de 200 magasins Allsport au groupe JD Sports, et les difficultés de JJB. En France, le marché a été dominé par de nombreuses actions de promotion entraînant l'enseigne dans une spirale de baisse des prix.

S'adapter à chaque pays

Foot Locker, qui avait aussi trop « acheté » en 2004, s'est trouvée dans une situation de surstockage, l'incitant à réduire ses inventaires et, donc, à entrer dans la spirale des promotions. « Cette situation est loin d'être catastrophique mais la prudence reste de mise », estime Matt Serra pour qui « 2006 restera une année encore tendue en Europe ». Il prévoit cependant que la baisse des marges sera contenue sur les marchés britannique et français. Le groupe pourrait notamment bénéficier de l'effet positif de la Coupe du monde de football. Dans les années à venir, la stratégie européenne sera plus attentive à la spécificité de chaque pays où l'enseigne est implantée afin de développer une offre qui colle davantage à la demande.

À l'international, Foot Locker veut ouvrir près de 40 magasins et poursuivre son implantation dans de nouveaux pays comme la Suisse, la Turquie, la Grèce et Israël, qui présentent chacun un potentiel d'au moins 15 magasins. Sur le marché américain, l'enseigne veut réduire la surface de ses points de vente afin d'obtenir une meilleure rentabilité au mètre carré, développer le réseau de ses marques Champs et FootAction, et envisage, d'ici à la fin d'année, d'acquérir une marque de chaussures.

Nos évènements

Article extrait du magazine N° 1945

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous