Fresh Square, le potager d’intérieur qui veut révolutionner la consommation de fruits et légumes frais à domicile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Imaginé par deux jeunes entrepreneuses, Fresh Square est un potager d’intérieur bio. Le projet, qui intéresse déjà des distributeurs, fait l’objet d’un appel à financement sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter.

Fresh Square
Fresh Square© Fresh Square

Un potager d’intérieur autonome et naturel qui fournit des fruits et légumes de saison toute l’année. Baptisé Fresh Square, ce projet lancé par Lou Bugeia et Solène Guéré, deux jeunes femmes partageant la même passion pour la nourriture, l’écologie et l’entrepreneuriat, veut révolutionner la consommation de fruits et légumes frais à domicile. Avec au départ, une prise en compte des nouvelles attentes des consommateurs. "Nous avons constaté qu'une part de plus en plus importante des citadins veut s'assurer de l'origine des aliments, de leurs qualités nutritionnelles et gustatives, et valorise une production locale, expliquent-elles. Or cultiver soi-même apparaît comme difficile ou demandant du temps, ce qui fait que beaucoup ne se lancent pas ou abandonnent rapidement". Naît alors l’idée d’un potager intérieur facile d’entretien, modulaire afin de former un jardin vertical, et doté d’un substrat bio. "Nous voulions aussi proposer la qualité gustative des potagers traditionnels", poursuivent-elles. Au programme, des petits légumes, herbes aromatiques ou encore fleurs comestibles. "Je trouve important de pouvoir avoir une totale confiance en la qualité des aliments que nous mangeons. Je veux vivre dans un monde où les produits que nous consommons sont délicieux et naturels, où la diminution de notre empreinte carbone fait partie intégrante de la façon dont nous vivons nos vies", précise indique Solène Guéré, biologiste de formation.  

L'argument du bio

Le principe de Fresh Square : un bac d’intérieur doté d’une terre composée de déchets organiques qui en constituent l’engrais et gorgés de micro-organismes nécessaires au bon développement des plantes. Un réservoir d’eau intégré offre une autonomie de 3 semaines. Grâce à des mèches directement en contact avec la terre, la bonne quantité d’eau est automatiquement transmise aux plantes pour un sol constamment humidifié. Pour l’éclairage, des ampoules LED à faible consommation d’énergie (30W), reproduisent le cycle solaire. Le Fresh Square s’allume et s’éteint automatiquement chaque jour. Une certaine attention a été portée au design. "Plus qu’un jardin d’intérieur, Fresh Square a était conçu comme un meuble", précise-t-on chez la start-up. Il est ainsi possible d’empiler verticalement jusqu’à 4 Fresh Squares permettant ainsi de faire pousser jusqu'à 48 plantes. Un dispositif qui permet d’élargir la cible en touchant le secteur de la décoration.

Contrairement au Kitchen Gardening, lancé le 18 octobre dernier par le Groupe InVivo, Fresh Square n'est pas un potager hydroponique. Il utilise un substrat bio. "La plupart des légumes de supermarchés sont produits par hydroponie. Lorsqu'ils font pousser leur alimentation chez eux, nos clients souhaitent profiter de légumes qui ont poussé dans un substrat bio", avance la start-up.

Une cible avant tout citadine

Sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, un appel à financement est ouvert jusqu’au 24 octobre 2016. L’objectif de cette campagne est de récolter 50 000 euros de fonds nécessaires à la fabrication et la distribution des produits. "Pour le moment nous n'avons pas encore lancé la production industrielle, mais nous avons présélectionné des fournisseurs de la région Rhône-Alpes pour produire le Fresh Square", expliquent Lou Bugeia et Solène Guéré. Composée d'une équipe internationale, Fresh Square s'est  ancrée dans plusieurs territoires en France dont Chabeuil, dans la Drôme. La structure est aussi incubée à à Berlin, en Allemagne, et intégrée à Gembloux Agro-Bio Tech (Belgique), l'une des facultés d’agronomie les plus renommées d’Europe. La date de livraison est prévue quant à elle pour l’année prochaine, avec un prix de lancement autour de 150 euros. "Les distributeurs qui nous intéressent ont une clientèle citadine. Nous avons des pistes prometteuses avec des grandes enseignes du jardinage, ainsi que chez certains concept-stores. Nous serons prêtes pour la distribution en 2017".

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

2 commentaires

Hélène Costedoat-Lamarque

16/05/2017 22h13 - Hélène Costedoat-Lamarque

Bravo, tout simplement. Ce concept permettra aux citadins de retrouver le goût du jardinage tout en s'assurant de la qualité de sa nourriture. Outre cette approche "alimentaire" , je vois dans cette idée un extraordinaire outil de détente, une mini évasion naturelle au coeur de l'urbain. Reste posée la question de l'enconbrement , dans les petites surfaces parisiennes par exemple.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

TARRISSE EMILE

10/12/2016 12h07 - TARRISSE EMILE

Bonjour, Je serais interessé par votre systeme. Comment faire pratiquement car j'habite en CATALOGNE( Nord d'ESPAGNE), au bord de mer et j'habite un appartement 2eme étage et dernier, avec une terrasse de 100 m2 Dans l'attente de votre réponse Sincères Salutations EMILE TARRISSE

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA