Google teste Hands Free, le paiement sans les mains [Vidéo]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Google teste un système de paiement sans les mains à South Bay (San Francisco). L'info vient de Pali Bath lui-même, directeur product management, dans un post du 2 mars 2016. Ce système de paiement Hands Free est disponible chez McDonalds et Papa John’s. 

Avec Hands Free, Google propose une solution simple et adresse un message à la concurrence sur le marché du m-paiment.
Avec Hands Free, Google propose une solution simple et adresse un message à la concurrence sur le marché du m-paiment. © Capture d'écran YouTube / Google

A qui le tour ? Après Samsung, Apple ou encore Mastercard, Google expérimente une nouvelle solution de paiement mobile. Le géant du web teste à South Bay (San Francisco) son nouveau système de paiement sans les mains, baptisé Hands Free. C’est Pali Bath, le directeur product management de Google, qui a annoncé sur le Google Commerce Blog, le 2 mars 2016, que Google "explorait ce à quoi pourrait ressembler le futur du paiement mobile". Le principe détaillé par Pali Bath est simple. L’utilisateur doit télécharger au préalable l’application Hands Free disponible Android et iOS. Lorsqu’il entre dans un magasin, l’application communique avec des bornes Bluetooth basse énergie, des bornes Wifi, et le système de localisation du smartphone, pour détecter l’utilisateur. Au moment du passage en caisse, la personne doit simplement préciser qu’elle veut payer avec Google, et indiquer ses initiales. Le caissier vérifie si l’identité est correcte grâce à une photo de profil.  

Google lance un test à grande échelle à South Bay

Sur son blog, Pali Bath invite les habitants de South Bay (San Francisco) à essayer Hands Free : "Nous testons une nouvelle application de paiement et aimerions avoir votre retour", a-t-il précisé. Google encourage l’utilisation de Hands Free avec un bon d’achat de 5 dollars lors de la première utilisation. Pour le moment, la solution est uniquement disponible chez McDonalds et Papa John’s. Côté sécurité, si la carte bancaire est enregistrée sur l’application, lors du paiement, Google ne transmet jamais l’ensemble des chiffres. L’utilisateur reçoit une confirmation à chaque paiement. Pali Bath a aussi expliqué que Google expérimente un autre moyen de paiement. "Dans des magasins sélectionnés, nous sommes aux premiers stades de l’expérimentation de l’identification visuelle, pour payer encore plus vite" annonce Pali Bath. Il poursuit, "ce système utilise des caméras automatiques en magasins qui identifient l’utilisateur sur la base de sa photo de profil sur Hands Free". Pali Bath précise que toutes les photos sont supprimées immédiatement.

Pourquoi Google peut changer la donne

Face à une féroce concurrence qui voit s’affronter les leaders du smartphones, Samsung et Apple, les leaders du e-commerce comme AliPay en Chine, ou les fournisseurs de cartes bancaires, Visa et Mastercard, Google a le mérite de fournir une solution ultra simple. Avec Hands Free, l’utilisateur a les mains libres et n’a même pas besoin de sortir son smartphone, il n'a pas à taper de code ou chercher une appli sur son téléphone. "Imaginez si vous pouviez courir à travers une queue sans attraper votre portefeuille, vous procurer un hot-dog dans un stade de baseball sans avoir à chercher des pièces de monnaie ou votre carte de crédit, explique Pali Bath, cela vous permet de payer rapidement, facilement, et avec les mains totalement libres". Google précise ne pas abandonner sa solution Android Pay pour autant, elle sera disponible dans d’autres pays et dans plus de magasins. "Les équipes travaillent ardemment pour que cette solution soit plus pratique" a précisé Pali Bath.

La présentation de Hands Free:

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA