Histoire d’Or s’ouvre aux «partenariats»

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Thom Europe, groupe d'horlogerie-bijouterie exploitant les enseignes Histoire d'Or et Marc Orian, s'ouvre aux professionnels indépendants. De quoi accroître son parc de magasins et augmenter son chiffre d'affaires "magasin", qui représente aujourd'hui 630 millions d'euros.

D'un modèle 100% succursaliste, Thom Europe lorgne maintenant les indépendants.
D'un modèle 100% succursaliste, Thom Europe lorgne maintenant les indépendants.

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Histoire d’Or, pour grandir encore, sort de son modèle succursaliste pour s’ouvrir au « partenariat ». On avait laissé l’enseigne lorgnant les centres-villes avec le groupe Thom Europe souhaitant pallier la fermeture des quelque 400 bijoutiers indépendants qui, l’année dernière, vaincus par la crise, ont dû fermer boutique. Las, le groupe entendait implanter ses succursales Histoire d’Or à la place, pour y maintenir une offre en bijouterie-horlogerie.

Neuf magasins partenaires à fin mars 2017

On le devine : c’est singulièrement se compliquer la tâche, puisque ce modèle implique soit de salarier l’ancien franchisé –mais s’il est devenu franchisé, c’est bien souvent pour ne plus jamais être autre chose que son propre patron – soit faire fi de savoir-faire pour installer une tierce personne.

Voilà donc le groupe qui ouvre ses enseignes Histoire d’Or et Marc Orian aux indépendants, avec un contrat de trois ans sans droit d’entrée. « Fin mars 2017, le réseau de partenaires comptera neuf magasins, annonce Thom Europe. Cinq ont déjà rejoint l’enseigne Histoire d’Or et deux autres ouvriront début février, tandis que l’ouverture du premier magasin partenaire Marc Orian est prévue début mars ».

La différence entre partenaires et franchIsés

Ceci posé, il convient de se pencher sur cette notion de « partenaires » et non de franchisés. La nuance est parfois difficile à cerner, on l’admet, mais Thom Europe l’explique ainsi : « La franchise implique la mise en place par le franchiseur de moyens de contrôles forts sur la mise en place sur le terrain par les franchisés. Les normes du franchiseur doivent alors être strictement observées, de manière uniforme pour tous les franchisés du réseau. Thom a, au contraire, décidé de s’appuyer sur l’activité existante de distributeurs indépendants, en leur laissant de la liberté dans la mise en œuvre. Cela permet de s’assurer de la pertinence locale du modèle et d’une plus grande implication de chacun. »

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA