Investissements publicitaires : le digital devient le premier média devant la télé

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour la première fois, les investissements publicitaires ont été plus importants sur le digital qu’à la télévision ; ils s’élèvent à plus de 1,6 milliards d’euros au premier semestre 2016, selon l’observatoire de l'e-pub SRI, réalisé par PwC en partenariat avec l’Udecam. Le détail sur les raisons de cette croissance.

Les annonceurs ont dépensé plus de 1,6 milliard d'euros au premier semestre 2016 pour les investissements publicitaires en ligne.
Les annonceurs ont dépensé plus de 1,6 milliard d'euros au premier semestre 2016 pour les investissements publicitaires en ligne.© Rawpixel - Fotolia

C’est une première. Au premier semestre 2016, les investissements publicitaires sur la Toile ont été plus importants que sur la télévision. La publicité « online » totalise un chiffre d’affaires net de 1,651 milliard d’euros, ce qui représente 30 % des investissements publicitaires sur cette période, quand la télévision rassemble, elle, 29,7 % des achats médias.

Répartition des investissements publicitaires sur les différents médias

La France rejoint ainsi le clan des pays où les annonceurs se concentrent de plus en en plus sur les achats espaces publicitaires en ligne. En Chine, la part de l’e-publicité explique la moitié des investissements publicitaires ! Le Royaume Uni (46.8 %) et les Etats-Unis (30.5 %) se positionnent aussi devant l’Hexagone en termes d’investissements publicitaires en ligne.

Le display tire la croissance de l’e-publicité

Dans le détail, le search (pages résultant des moteurs de recherche) reste le principal levier investi par la publicité digitale en France (56%), sa croissance se tasse à 3 %. Le display, c’est-à-dire les achats d’espaces sur les pages web, montre une belle croissance de 13,7% et compte pour 547 millions d’euros.

La ventilation des achats d'espaces publitaires sur internet

Les segments de marché qui tirent ce marché restent inchangés par rapport à 2015. Le mobile, la vidéo, les réseaux sociaux et le programmatique expliquent princiaplement cette poussée des investissements.

Vers un label pour les sites respectueux de la publicité

Devant cette recrudescence des publicités en ligne, le syndicat des régies internet, PwC et l’Udecam réfléchissent à un label pour valoriser les sites où la publicité est respectueuse de la navigation sur Internet « Il faut aller vers une publicité choisie et non subie",  assure Sophie Poncin, présidente du syndicat des régies interne. Les commissions de travail pour mettre sur pied ce label débuteront à la rentrée 2016.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA