L’Ademe relance la question écolo des couches lavables

Publié le par

|

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Rien ne se recycle mieux que la polémique sur les couches. Entre jetables et lavables, les secondes semblent mieux armées pour défendre l’environnement dans l’opinion des consommateurs. Mais la praticité de la première lui laisse une place de choix sur le marché : les couches lavables ne sont que très peu présentes en GMS, et se trouvent surtout dans des magasins spécialisés.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient d’émettre une fiche technique sur l’impact de chacune des deux catégories.

Basée sur une étude menée en Angleterre datant de 2008 et ressortie pour l’occasion, l’Ademe en profite pour faire le point, et rappeler que c’est avant tout au consommateur que revient le devoir de protéger ou non l’environnement et non au produit utilisé.

L’analyse en cycle de vie effectuée (ACV) par l’Environnement Agency indique que sur deux ans et demi de consommation, qu’elles soient lavables ou jetables, les couches ont un impact environnemental du même acabit. Mais situé à des épisodes différents de la vie du produit.

A savoir une émission de gaz à effet de serre égale à 600 eqCO2, (soit l’équivalent d’un trajet Paris-Moscou en voiture), mais aussi l’épuisement des ressources naturelles et l’acidification de l’atmosphère. Et l’Ademe d’affirmer que « l’étude ne permet pas de trancher en faveur de l’une ou l’autre de ces deux solutions par rapport à leur impacts sur l’environnement. »

Les fabricants travaillent alors à réduire les effets négatifs de la fabrication des couches jetables, avec notamment l’apparition du logo « Nordic Swan », visant à garantir la limitation des impacts environnementaux de leur confection (énergie, matières premières, déchets etc.)

En revanche, c’est à l’utilisateur d’agir au quotidien avec les lavables, pour laisser la planète aussi propre qu’un postérieur enfantin après le bain.

L’impact environnemental intervient plus tard pour ce type de couche, lors de l’utilisation du produit. Ainsi est-il judicieux de laver les couches dans une machine en pleine charge, d’utiliser une machine à laver performante et de préférer une eau à 60°C (plutôt que 90°C), de les sécher à l’air libre, de choisir une lessive appropriée, de bien la doser, et de surtout ne pas la repasser.

Enfin, la conséquence pour l’environnement sera d’autant moins négative que les couches seront réutilisées pour plusieurs enfants…

Quoi qu’il en soit, la question de l’avantage écologique des couches lavables semble réglée. A utilisation comparable, ces dernières ne sont pas plus écologiques que les autres mais demandent plus d’effort pour le consommateur afin de sauver la planère. Celui-ci se réfugie alors dans le jetable pour la praticité.

Mais les marques de couches lavables, mettent surtout l’avantage économique de ce type de change. On estimait en 2011 le coût entre 500 et 600 € (pour le premier enfant, de la naissance à la propreté), contre 1 750 € pour des couches jetables.

Un argument qui en temps de crise, pourrait toucher et faire mouche. Aussi voit-on apparaître de plus en plus des couches écologiques, biodégradables. Réalisées à partir d’amidon de maïs pour le packaging ou avec du cellulose obtenue à partir de forêts gérées durablement. Mais l’Ademe tient à préciser dans sa fiche technique que « Attention, en général, c’est seulement une partie de la couche qui est biodégradable et non sa totalité. Dans tous les cas, les couches jetables dites biodégradables doivent être jetées avec les déchets ménagers au même titre que les autres couches jetables ».

Commentaires

1 réaction

Nos évènements

Recevez la Newsletter mensuelle LSA CAMPUS

    Inscrivez-vous

    >> Vous êtes Enseignant

    >> Vous êtes Etudiant

 

 

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous