L'Autorité de la concurrence s'intéresse au marché de l'audioprothèse

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'Autorité de la concurrence a indiqué ce matin qu'elle se saisit pour avis de la situation du marché de l'audioprothèse, dont elle considère les prix très élevés. Le marché est dans les mains de six fabriquants mondiaux. 

Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la concurrence.
Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la concurrence.

L'Autorité de la concurrence veut y voir clair... sur le marché des appareils auditifs. Elle se saisit pour avis afin d'analyser la situation et veut vérifier si les prix, qu'elle considère comme trop élevés, est le résultat d'une concurrence défaillante, lié notamment au numérus clausus, à des marges trop importantes pour les audioprothésistes ou encore si l'information des consommateurs est efficiente. En droit, l'avis ne peut pas déboucher sur une sanction. Mais l'enquête peut mettre à jour des pratiques qui pourraient par la suite donner lieu à des enquêtes pour entente, qui elles peuvent être sanctionnées. 

L'Autorité veut ainsi vérifier sur les distributeurs d'audioprothèses ne sont pas soumis à la dépendance économique des fournisseurs, notamment les audioprothèsistes indépendants. Elle constate enfin que peu de Français ont recours à l'audioprothèse, probablement en raison des niveaux de prix pratiqués dans ce secteur. Parmi les leaders du marché, on retrouve Audika - racheté récemment - et Audio 2000. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA