L’invitée de la rédaction : Véronique Laury, une femme de valeurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Véronique Laury a des convictions et ne mâche pas ses mots. Nommée il y a un an à la tête de Kingfisher, elle dévoilera sa "stratégie à dix ans" en janvier 2016.

Véronique Laury
Véronique Laury© © lætitia duarte

Retour sur le parcours d’une femme de tête, qui aime citer Françoise Giroud, et ses Leçons particulières qu’elle connaît par coeur. Cette mère de trois (grands) enfants n’est pas du genre à se laisser impressionner, même devant un parterre d’investisseurs. « Fuck the shareholders ! » glissa-t-elle, alors qu’elle n’était pas encore patronne du groupe. Sa phrase révèle le tempérament de cette Française qui fait partie des cinq femmes à la tête d’un grand groupe en Grande- Bretagne. Elle a voulu ainsi signifier sa lassitude devant la vision courttermiste des actionnaires.

Et dieu sait que les deux mains ne suffisent pas pour les dénombrer chez Kingfisher, tant ils sont éparpillés. « L’assistance a été surprise, mais j’ai reçu plein de messages de soutien ensuite », sourit celle qui détonne dans les milieux feutrés des entreprises britanniques, plus habitués aux propos policés de son prédécesseur, Sir Ian Cheshire. À la sortie de Sciences Po, section service public, spécialisation droit du travail, rien ne prédispose Véronique Laury, fille d’un prof d’histoire et d’une puéricultrice, à entrer dans le monde du bricolage. Passion du management Le hasard la mène chez Leroy Merlin, à Arras, car elle veut se rapprocher de sa mère qui habite dans le Nord. Elle y restera quatorze ans. Entrée par la petite porte (chef de rayon), elle se souvient avoir vendu des mètres de moquette murale, couleur Florentine. « À 22 ans, je dirigeais 17 personnes et me suis découvert une passion pour le management», se souvient celle que ses collaborateurs décrivent comme «enthousiaste et pleine d’idées ». Elle n’allait jamais en sortir.

Directrice de produits, puis directrice commerciale, elle fait des allers-retours entre Casto et son pendant britannique, B&Q. C’est dire qu’elle connaît bien les méandres du groupe de bricolage britannique lorsqu’elle entre dans son comité exécutif en juillet 2014. Philippe Tible, directeur général de Kingfisher à l’époque et ancien de Leroy Merlin, avait tenu à la faire venir dans le groupe. Compte tenu du poids du marché français sur l’activité du géant du bricolage, le choix d’une Française s’impose pour prendre la succession de Sir Ian Cheshire. Adoubée par le président de Kingfisher en personne, Daniel Bernard, Véronique Laury partage désormais son temps entre Londres et Lille, où se trouve le siège de Castorama. Après avoir pris des décisions douloureuses, comme le retrait de la Chine, la fermeture de 60 magasins B&Q ou la rupture avec Mr.Bricolage, Véronique Laury va détailler en janvier prochain, devant la Bourse anglaise, sa stratégie « à dix ans ». Sa volonté d'unifier les marques du groupe autour d'une offre commune ne plaît pas à tout le monde ou demande de nouvelles ressources. Parmi ses équipes de direction, certains partent, comme Alexandre Falck, DG de Brico Dépôt France, ou de nouveaux arrivent, comme en Espagne et en Roumanie. Citant en exemple Ikea ou Zara, elle aime les modèles d’entreprise qui ont une vision unique. Et de citer Henry Ford. «Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides.» Et la voiture fut. Ne lui parlez donc pas d’études marketing ou d’impact de la météo sur les ventes, elle ne vous écoutera pas !

Son parcours

  • 1988 : Véronique Laury commence comme chef de rayon au magasin Leroy Merlin d’Arras
  • 2003 : directrice produits chez Castorama France
  • 2006 : elle prend la direction commerciale de Castorama France
  • 2008 : directrice commerciale de Kingfisher
  • 2011 : directrice commerciale de B & Q
  • Mars 2013 : directrice générale de Castorama France 
  • Juillet 2014 : elle entre au comité exécutif de Kingfisher
  • Septembre 2014 : Kingfisher la nomme directrice générale du groupe 8 décembre 2014 Elle entre en fonction à la tête de Kingfisher

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2389

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA