La fronde gronde chez les Mousquetaires du Nord

Publié le par

|

|

|

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami
Les mousquetaires logo

Près de deux tiers des Mousquetaires du Nord de la France auraient démissionné (44 sur 68) de la SCM pour marquer leur désaccord avec le refus de valider l'élection de leur représentant régional à l’instance politique du groupement, Philippe Lavalard. Une démission qui ne signifie toutefois pas leur départ d’Intermarché. Du moins dans l’immédiat.

Selon la lettre de l’Expansion datée du 7 juin, citée par Linéaires, 44 adhérents Intermarché du nord de la France auraient claqué la porte de la Société Civile des Mousquetaires. Dans les lettres recommandées qu’ils ont adressées au groupement, les démissionnaires demanderaient le remboursement de leurs parts sociales dans la SCM. Ce qui pourrait constituer des sommes importantes selon l'un des frondeurs. Ce mouvement de protestation fait notamment suite au rejet par la SCM de la nomination de Philippe Lavalard à la présidence de la SCM du Nord, l’une des 8 régions qui compose le groupement et dont le représentant siège au conseil national.
Selon nos informations, ce dernier aurait pourtant été élu à la majorité dès le premier tour, puis confirmé une nouvelle fois par les Associés de la région. Mais, aux dires des frondeurs, la SCM considérerait qu’il n’est pas éligible au prétexte qu’il n’aurait pas été associé pendant une période de 15 années consécutives. Les services de communication de la SCM n’étaient toutefois pas joignables au moment où nous écrivions ces lignes pour commenter ces événements.
Philippe Lavalard, qui s’est occupé un temps de la zone des Balkans (Interex) pour le groupement, est propriétaire de l’hypermarché de Péronne et fait partie des membres actifs du club d’Artagnan qui dit représenter les intérêts des grands hypers de l’enseigne. Ce club est animé par Eric Mozas, président d'Intermarché entre 2008-2009. Ce dernier fait évidemment partie des frondeurs et est à la manœuvre.
Au-delà de cette querelle de personnes, des protestaires soulignent que depuis l’élection en fin d'année dernière de Jean-Pierre Meunier à la présidence de la SCM, les débats internes seraient loin d'être apaisés. Un climat houleux renforcé par les performances en demi-teinte d’Intermarché, l’enseigne phare du groupement, depuis le début de l’année. Une version que contestent d’autres Mousquetaires qui affirment qu’il s’agit au contraire d’un épiphénomène et que les choses auraient plutôt tendance à s’apaiser. Parole, contre parole.

Nos évènements

Recevez la Newsletter mensuelle LSA CAMPUS

    Inscrivez-vous

    >> Vous êtes Enseignant

    >> Vous êtes Etudiant

 

 

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous