La publicité sur les réseaux sociaux, ce filon qui ne prend pas

Margot Ziegler |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Bien adaptée à la télévision ou à la radio, la publicité sur les réseaux sociaux semble agacer plus qu’elle ne fonctionne. Seuls 19% des internautes achètent par le biais de ces annonces.

Réseaux sociaux

68%. C’est le nombre de personnes insupportées par la publicité sur les réseaux sociaux. Pire, ils ne sont que 19% à acheter en passant par une pub sur Facebook, Twitter ou Google+, selon une étude Ifop/Generix Group. Le souhait de 83% des internautes est que ces annonces deviennent moins envahissantes. Pourtant ils restent 15% à ne pas être dérangés par ces formats et 16% estiment qu’elles apportent de la variété dans le milieu publicitaire. "Les marques prennent le risque de se mettre une majorité d'internautes à dos avec des publicités de plus en plus envahissantes, jugées intrusives, pas assez personnalisées et donc inutiles", détaille Mike Hadjadj, le directeur marketing de l'éditeur de logiciels collaboratifs Generix.

Les avis clients et les mails en tête

En comparaison, les publicités reçues par mail semblent avoir la cote puisque 60% des sondés estiment avoir acheté à la suite de leur réception et 56% en suivant des commentaires sur le web. Les prospectus glissés dans les boîtes aux lettres fonctionnent pour 51%. Enfin les publicités par SMS sont à la traîne puisque seuls 15% des sondés estiment avoir acheté à la suite d’un texto publicitaire.

L'étude a été réalisée en ligne auprès de 1006 personnes âgées de 18 ans et plus, du 12 au 14 juin 2013.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA