Le Calvados, victime de contrefaçon

SYLVIE LEBOULENGER |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Calvados, qui enregistre une croissance de près de 5% à l’export, atteignant 9 621 hectolitres en 2011, n’échappe pas au phénomène de contrefaçon, et subit les conséquences directes de ce fléau.

« Cette contrefaçon est d’autant plus inquiétante, qu’elle a été constatée principalement sur les territoires des pays scandinaves et baltes, qui enregistrent une croissance de vente du Calvados de près de 14% en 2011 », explique l’Idac, l’interprofession du Calvados.

Utilisation frauduleuse du nom

Toujours selon l’Idac, c’est notamment le cas en Finlande, un marché très important pour le Calvados où certains producteurs locaux n’hésitent pas à faire une utilisation commerciale de cette indication géographique, soit par consonance de nom du produit, soit directement dans certains documents commerciaux, sans qu’aucune autorité publique ne vienne mettre un terme à ces pratiques…

La Finlande principale cible

Cette contrefaçon entrainerait  une perte se chiffrant à plusieurs milliers de caisses (de 12 bouteilles de 70 cl) en Finlande. Les professionnels du Calvados dénoncent le silence des administrations qui, depuis 2006 n’ont pris aucune mesure à l’encontre des contrevenants, malgré les règles mises en place par l’UE.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA