Le distributeur Morrisons signe un partenariat avec Amazon

François Deschamps |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le 4e plus gros distributeur anglais a scellé un accord avec l’e-marchand, et entend ainsi développer son activité de ventes de produits frais sur Internet.

Le distributeur a signe un accord avec Amazon
Le distributeur a signe un accord avec Amazon

La chaine anglaise de supermarchés Morrisons entend bien devenir un acteur sérieux du marché de la vente de produits d’épicerie sur Internet, et compte notamment sur Amazon pour y parvenir. En effet, l’enseigne a conclu un accord avec l’e-marchand consistant à référencer des centaines de produits vendus par Morrisons sur la plateforme Amazon, les rendant notamment disponibles pour des livraisons en une heure des membres du programme Amazon Prime. Cela concernera également des produits tels que les soupes, le chocolat, les spaghettis et le jus d’orange. "La combinaison de notre expertise en matière de produits frais ; avec les capacités de ventes en ligne et de logistique d'Amazon est convaincante", explique dans un communiqué David Potts, directeur général de Morrisons. "Cela représente un faible risque et une opportunité d’élargir notre activité. Ce partenariat avec Amazon a vocation à être développé au cours des prochains mois".

Un partenariat avec Ocado

Parallèlement, Morrisons est entré en discussion avec le cybermarchand, pure player qui plus est, Ocado, afin de développer le portail Morissons.com, et serait parvenu à trouver un accord de principe. Le partenariat permettrait notamment à Morissons de disposer d'espace au sein de son nouvel entrepôt situé à Erith dans le sud-est de Londres, mais aussi de disposer d'une solution de retrait en magasins, permettant in fine au distributeur à travers son site marchand de vendre ses produits à l'ensemble de consommateurs de Grande-Bretagne. Le marché de la vente de produits d’épicerie sur Internet au Royaume-Uni est l’un des plus dynamiques au monde. En 2015, 27% de consommateurs anglais réalisent des achats d’épicerie sur Internet, contre 22% en 2010, selon l’Institut of Grocery Distribution (IGD). L’institut estime que d’ici 2020, le marché devrait doubler en valeur pour atteindre 17,2 milliards de livres Sterling (22 milliards d’euros).

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA