Le groupe LDLC ouvre son école pour former les futurs professionnels du numérique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sur le modèle de l’Ecole 42 fondée par Xavier Niel (Free), l’école LDLC fait sa première rentrée avec une promotion de 25 étudiants. Au programme : un cursus polyvalent pour former les futurs professionnels du digital.

L'Ecole LDLC vient d'ouvrir ses portes. Elle accueille 25 étudiants pour un cursus de trois ans, dans le but de les former aux métiers du numérique.
L'Ecole LDLC vient d'ouvrir ses portes. Elle accueille 25 étudiants pour un cursus de trois ans, dans le but de les former aux métiers du numérique.© Stef Guiochon

Laurent de la Clergerie, le fondateur de LDLC, l’avait promis. Son école du numérique, nommée l’école LDLC, ouvre ses portes ce mardi 15 septembre 2015. Elle accueille sa première promotion de 25 étudiants, sélectionnés pour leurs aptitudes, leurs personnalités et leurs motivations. Cette nouvelle institution, située dans le 9ème arrondissement de Lyon (69), dispense un cursus pédagogique expérimental. L’objectif : « former des entrepreneurs et intrapreneurs du numérique ».

"Le début de belles histoires"

«Je suis fier du projet qui s’anime aujourd’hui... Les étudiants de L’école LDLC sont au début de belles histoires », assure Laurent de la Clergerie, fondateur de cette nouvelle école. Lui a fondé un groupe spécialisé dans la vente en ligne de produits high-tech et infirmatiques. LDLC a en outre pignon sur rue, le site a en effet déjà ouvert 11 boutiques en franchise et entend bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. L’objectif fixé est toujours d’en compter 40 d’ici 2018 !

Esprit start-up

L’école du site n’est pas sans rappeler l’initiative de Xavier Niel, Marc Simonici (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Ventes-Privées) qui ont lancé en 2011 l’Ecole européenne des métiers de l’Internet. Ici, un espace dans l’esprit start-up de 500 m² est dédié à la formation de ces 25 étudiants, comprenant notamment une data room (voir photo ci-dessous).

Les élèves bénéficient de 40 heures de cours hebdomadaires (gestion de projets, travaux de groupe concrets, rencontres avec des professionnels, séminaires, stages…) répartis sur trois ans, avec une organisation « proche de celle de l’entreprise », indique encore LDLC.

Des généralistes du numérique

Face à la pénurie de profils généralistes dans le numérique, la volonté de cette école est de former des entrepreneurs, mais aussi des chefs de projets liés au numérique au sein d’entreprises. Le Syntec Numérique estime à 50 000 le nombre d’emplois créés dans le numérique sur les vingt prochaines années.

La data room de l'Ecole LDLC

L'intérieur de l'Ecole

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Ridouane

09/03/2016 20h57 - Ridouane

Bonjour, S'il vous plaît, comment participer ou inscrire à cette école??

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA