Le m-commerce représente 1 achat sur 4 en France [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les transactions mobiles ont enregistré un bond au troisième trimestre 2015 pour concentrer 24% des transactions e-commerce en France. Les devices, et plus spécifiquement les smartphones, sont désormais des supports incontournables pour les consommateurs. 

Si elle progresse, la France conserve malgré tout un retard en matière de m-commerce...
Si elle progresse, la France conserve malgré tout un retard en matière de m-commerce...© Syda Productions - Fotolia.com

Le m-commerce est-il définitivement installé dans le paysage du retail en France ? C’est ce que conclut une étude Criteo, publiée le lundi 2 novembre 2015, et qui étudie les transactions mobiles sur le troisième trimestre 2015. Celles-ci enregistrent un bond de 26% par rapport aux trois premiers mois de l’année 2015, et elles représentent désormais 24% des transactions e-commerce totales. "Le smartphone est en passe de devenir l’appareil de prédilection pour réaliser ses achats dans un monde multi-écrans", précise Criteo. Sur la période étudiée, 1 achat sur 4 a été réalisé via un smartphone. Un chiffre qui place la France devant la Russie et le Brésil mais derrière les Etats-Unis, la Corée du Sud et un bon nombre de pays européens. Car si la France progresse, elle conserve malgré tout un retard en matière de m-commerce : la part moyenne de transactions mobiles sur les achats e-commerce dans le monde est de 35%, le Japon, le Royaume-Uni, et la Corée du Sud affichant les meilleures performances avec respectivement 49%, 46% et 42% d’achats m-commerce. 

Evolution des usages mobiles dans les transactions e-commerce dans 10 pays

Le smartphone en passe de détroner la tablette

Outre les volumes de transaction, l’étude se penche également sur les parcours de recherche cross-device. Celles-ci sont désormais observées en amont des transactions e-commerce dans plus de la moitié des cas, qu’elles soient conclues via un smartphone (52% de parcours multi-device), une tablette (51%) ou un ordinateur (53%). "Dans cette nouvelle équation, c’est le smartphone qui affiche le plus de potentiel, poursuit l’étude. 49% des transactions mobiles sont réalisées via un smartphone au T3 2015, en forte augmentation depuis le T1, où ce chiffre n’était que de 37%. Le smartphone est en passe de prendre le pas sur les tablettes". Contrairement à l’Europe, où la tablette n’a pas encore été détrônée, le smartphone représente sur les marchés asiatiques la majorité des achats mobiles, tout comme aux Etats-Unis et le Brésil.

Cette prédominance s'explique par des consommateurs plus confiants dans le paiement, mais aussi des applications plus performantes qui permettent de booster les ventes sur appareils mobiles. Dans le retail, elles génèrent 58% des transactions mobiles. Et malgré des paniers moyens plutôt faibles lors des études précédentes, la tendance semble aujourd'hui s’être inversée. "Les applications génèrent aujourd’hui des paniers plus élevés que sur desktop ou site mobile, avec 116 dollars de moyenne par achat, contre respectivement 100 et 91 dollars".

De meilleurs taux de conversion

Les grands acteurs e-commerce sont bien sûr les premiers à profiter de cette hausse des transactions, puisqu’ils affichent un taux de conversion sur smartphone 1,5x plus élevé que les autres retailers. Sur mobile, les taux de conversion y sont également plus élevés qu’ailleurs. Pour le secteur du retail, les applications convertissent 3,7x plus que les sites mobiles, et 1,6x plus que les sites desktop. Toutes ces conclusions, qui révèlent que les smartphones, le cross-device et le développement d’applications peuvent être les clés pour une stratégie e-commerce réussie, doivent constituer un encouragement pour les acteurs déjà implantés dans le m-commerce, et un axe de développement mobile pour les autres retailers. "Les acteurs du e-commerce ne peuvent plus se permettre d’ignorer le mobile dans leur stratégie sous peine de passer à côté d’un fort potentiel business", conclut l’étude Critéo. Cette tendance devrait croître rapidement si l’on en croit le constat d’une accélération soutenue des transactions réalisées sur mobile, avec un pic lié notamment aux achats de fin d'année...

TAUX DE CONVERSION MOBILE DANS LE MONDE

Méthodologie

1,4 milliard de transactions électroniques individuelles représentant plus de 160 milliards de dollars de ventes effectuées pendant un an à l’échelle mondiale ont été analysées. L’étude étudie par ailleurs l’évolution des usages mobiles dans les transactions e-commerce dans 10 pays du monde parmi les plus matures en matière de e-commerce.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA