Le picture marketing au service du retail

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

PUBLI-RÉDACTIONNEL   Avec l’émergence des réseaux sociaux, la photographie est devenue un outil de vente à part entière : le picture marketing permet de mettre en avant un commerce, en captant l’attention des internautes. Aussi, en favorisant la publication de photographies, Fivory permet aux commerçants d’attirer de nouveaux clients.

Sur smartphone, tout va très vite : les utilisateurs zappent, glissent de gauche à droite, cliquent… Pour un commerçant qui veut se démarquer sur l’appareil de ses clients, il n’a que quelques secondes pour convaincre. Comment ? En le séduisant avec une sélection de photographies de qualité. Une belle image, c’est le premier aperçu que donne le commerçant de son établissement : c’est fondamental. « Une photo parle aux émotions, ce que ne permet pas une description écrite. Cela est d’autant plus vrai dans le commerce. D’après certaines études, 67 % des gens qui achètent sur Internet le font sur la photo d’un produit, et non d’après un descriptif. Sur Airbnb, c’est pareil : il y a huit fois plus de vues et deux fois et demi plus d’achats quand les produits sont illustrés par des professionnels. La photo est un levier à la vente : on parle alors de picture marketing », développe Valérie Hersleven, présidente de Ooshot.

Le picture marketing pour capter de nouveaux clients

Avec l’émergence des réseaux sociaux, la photographie est en effet devenue incontournable, rapidement identifiable par les internautes et les utilisateurs de smartphone. C’est pourquoi Fivory, proposant une solution de paiement mobile mais aussi des offres et programmes de fidélité dématérialisés, incite les commerçants de son réseau à illustrer leur page de présentation au sein de l’application. Les photographies constituent un élément structurant de l’application, en donnant envie aux mobinautes de se rendre dans un commerce en particulier. Cela est d’autant plus important quand il s’agit de capter de nouveaux clients. « Sur la page de présentation des commerçants, on retrouve souvent deux types de photographie : celles en extérieur permettent de valoriser une terrasse ou un espace ayant pour but de charmer le client et celles d’intérieur pour créer l’impulsion d’achat. Il faut montrer les produits à acheter, ou, dans le cas d’un restaurant, les plats à découvrir. L’établissement peut aussi prendre en photo son équipe : cela personnifie la relation qu’il aura avec le client. Il humanise ainsi son commerce », détaille Tiffany Colas, responsable de l’équipe Trade chez Fivory. La photographie se doit donc d’être pertinente pour transmettre fidèlement l’esprit du commerce. Elle n’est pas un contenu figé dans le temps.

Des mises à jour régulières pour entretenir la fidélisation client

Les images doivent évoluer et être renouvelées régulièrement : lors d’un changement de collection, de l’arrivage de nouveaux articles ou lors de l’inscription de nouveaux plats à la carte. « Bien sûr, cela représente un investissement pour le commerçant, convient Tiffany Colas, mais il pourra réutiliser ces photos sur l’ensemble des réseaux sociaux et interpeller les clients sur d’autres canaux digitaux. » À condition, bien sûr, que la photographie soit de qualité. Pour cela, mieux vaut faire appel à un professionnel. Ce dernier contournera tous les écueils que peuvent rencontrer les commerçants, parfois dépourvus de connaissance sur les techniques photographiques : comment mettre en valeur un magasin trop petit ou pas assez lumineux, une vitrine qui laisse entrevoir les voitures et les poubelles sur le trottoir, etc ? Être photographe ne s’improvise pas, surtout quand il s’agit de montrer tous les atouts de son commerce. Un professionnel saura également rendre la photographie vivante. « Il faut privilégier les images qui racontent quelque chose : un portrait avec un regard expressif, une table avec une serviette mal repliée, une mise en scène originale des produits : on montre qu’il y a de la vie derrière ces clichés. Ce ne sont plus de simples images, froides », explique Valérie Hersleven. Plus efficaces qu’un long discours, les photographies deviendront les meilleures ambassadrices du commerçant.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA