Le projet de La Jonquera, en Espagne, inquiète Perpignan

Publié le par

|

|

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Dans la « ville supermarché » espagnole, située près de la frontière, un vaste projet commercial programmé pour fin 2011 inquiète les commerçants de Perpignan, déjà confrontés à une rude concurrence de Catalogne du Sud.

Un village de marques de 10 000 m2 comprenant 80 boutiques d'équipement de la personne et de la maison, un centre commercial de 8 000 m2, des boutiques, 700 places de parking un self-service et un investissement total de 15 à 20 millions d'euros... Tout cela en Espagne, à une demi-heure environ, de Perpignan (Pyrénées-Orientales). C'est le projet de trop, vu du côté français. Mais celui qui, selon des acteurs économiques catalans, peut faire définitivement pencher la balance vers l'Espagne.

 

Impact sur l'habillement et l'équipement de la maison

Ce vaste programme, qui devrait être achevé d'ici à fin 2011, est actuellement en cours de réalisation au sud de La Jonquera, village espagnol de 3 000 habitants situé tout près de la frontière. Porté par Antoni Escudero, patron d'un groupe de 400 salariés et déjà propriétaire de plusieurs supermarchés à La Jonquera, ce projet a obtenu le feu vert de la Generalitat de Catalunya, le gouvernement catalan. L'objectif affiché est de capter les touristes de passage et, surtout, de nouveaux clients français.

« Entre nos grandes surfaces et les supermarchés à La Jonquera, nous étions jusqu'à présent plutôt dans un contexte de concurrence alimentaire, explique Bernard Fourcade, président de la CCI des Pyrénées-Orientales et de Perpignan. Avec ce projet confirmé de galerie commerciale, la donne va changer, et l'incidence sur notre propre commerce sera plus importante. Les secteurs de l'habillement et de la maison seront touchés, tout le monde sera concerné. » En effet, le nouveau programme vient consolider les atouts économiques, déjà nombreux, de ce petit territoire espagnol.

Idéalement situé au bord de l'autoroute très touristique qui relie Perpignan à Gérone, le village connaît une véritable explosion commerciale, notamment grâce aux clients hexagonaux, depuis la fin des années 90.

Selon Jordi Cabezas, maire de La Jonquera, son village accueille 20 000 à 25 000 Français chaque jour : des touristes de passage, des camionneurs, des résidents des Pyrénées-Orientales, mais aussi des Toulousains ou encore des Montpelliérains. Auxquels il faut ajouter, comme le souligne Jean-Michel Pillon, directeur régional des douanes de Perpignan, « de nombreux clubs du troisième âge du Sud-Ouest qui organisent des voyages en car pour aller faire des courses là-bas ».

 

Un village ouvert sept jours sur sept

Les Français se pressent dans ce lieu sept jours sur sept, profitant des larges plages horaires proposées par les grandes surfaces, souvent ouvertes tous les jours de l'année, de 7 h 30 à 23 heures... Tout près de là, le Perthus espagnol, qui dépend de La Jonquera, se définit, lui aussi, comme un « centre d'achats permanents », avec pas moins de 4 000 places de parking et 60 000 m2 de surfaces commerciales 365 jours par an.

De plus, les clients trouvent ici de nombreux produits moins chers : l'alcool, les cigarettes, les carburants, le parfum, les spécialités espagnoles... Même la restauration séduit les Français, qui fréquentent en masse des « buffets libres » ouverts sans interruption de 11 heures à 23 h 30 et proposant, pour 15 €, pas moins de 175 plats différents... « La Jonquera est devenue une immense zone commerciale, constate Bernard Fourcade. Ces lieux sont attractifs même le dimanche, ils possèdent une vie sociale tous les jours. Quand il fait mauvais chez nous, nos touristes partent y faire leurs courses, et achètent des cartons entiers d'alcool et de nourriture... Autrefois, les Espagnols venaient consommer chez nous ; désormais, ils nous rendent la monnaie de notre pièce ! »

 

Une concurrence perçue comme « déloyale »

« Une partie de nos clients va acheter là-bas des produits typiquement méditerranéens, comme du riz, de l'huile d'olive ou encore du thon en boîte », confirme ainsi Paquy Despax, directrice d'Auchan Porte d'Espagne, à Perpignan. « Il est également frappant de voir que nous avons perdu, suite aux hausses de prix des cigarettes en France, 45 à 50 % de nos buralistes de ce côté-ci de la frontière », ajoute, pour sa part, Bernard Fourcade.

Des rumeurs concernant l'éventuelle installation d'Ikea à La Jonquera, bien que non confirmées par l'enseigne de meubles suédoise, ont encore accentué les inquiétudes des commerçants du Roussillon. « Aujourd'hui, cette zone frontière est vue d'ici comme une concurrence déloyale, car les Espagnols ont moins de charges sociales que nous, et leur législation en matière de droit du travail est moins contraignante que la nôtre, analyse Joël Daures, directeur général adjoint en charge du développement économique et de l'emploi à la Communauté d'agglomération de Perpignan. Mais demain, avec le développement des moyens de transport et l'arrivée du TGV, nous pourrons nous rendre à Gérone en seulement vingt minutes, et cela fera partie de notre quotidien. Cette nouvelle agglomération transfrontalière va faire évoluer les mentalités. Certains restaurateurs français possèdent déjà des établissements des deux côtés de la frontière. »

Mais d'ici à quelques mois, un nouvel équipement pourrait contribuer à rétablir l'équilibre entre les deux zones concurrentes. En octobre, en effet, le pôle commercial baptisé El Centre Del Mon (Le Centre du Monde) ouvrira ses portes sur 12 000 m2 au sein de la gare de Perpignan. Toutefois, cette création ne suffira pas à faire pencher la balance en faveur de la France...

Interview de Jordi Cabezas, Maire de la Jonquera


«Des supermarchés exclusivement destinés aux Français»

LSA - Quel est le poids commercial de votre village aujourd'hui ?

Jordi Cabezas - Il est amusant de noter qu'il y a une vingtaine d'années c'étaient les Espagnols qui allaient chaque semaine faire leurs courses à l'hyper Auchan de Perpignan... Le flux s'est vraiment inversé ! Désormais, La Jonquera compte 16 supermarchés de plus de 1 000 m2, 400 commerces, 46 restaurants et 14 stations-service. Presque tous les supermarchés sont exclusivement destinés aux clients français, mais aussi, dans une moindre mesure, aux très nombreux camionneurs qui transitent par ici. Nous autres, habitants de La Jonquera, n'allons habituellement que dans un seul supermarché du village, lequel propose les produits que nous consommons... Par exemple, nous ne buvons pas de Ricard, alors que La Jonquera est, sans aucun doute, le premier client de la marque !

Le projet commercial de La Jonquera

- Un village de marques de 10 000 m2 comprenant 80 boutiques.

- Un centre commercial de 8 000 m2.

- 700 places de parking.

- 15 à 20 M € d'investissement.

- Fin 2011 date de l'ouverture.

L’autoroute A9, vecteur stratégique

- 25 000 à 30 000 véhicules empruntent chaque jour l'A9 à la frontière franco-espagnole, un chiffre qui devrait passer à 50 000 dans les années à venir du fait de l'élargissement des voies.

- 30 % des véhicules sont des poids lourds, contre 15 à 20 % sur les autres autoroutes françaises.

Source : Autoroutes du Sud de la France

De fortes emplettes transfrontalières en franchise douanière

Ce que les Français sont autorisés à ramener d'Espagne (par voiture)

- 10 L de boissons spiritueuses (whisky, gin, vodka...)

- 20 L de boissons intermédiaires (porto, madère...)

- 90 L de vins

- 110 L de bière

- 5 cartouches de cigarettes

Source : direction régionale des douanes de Perpignan

« La Jonquera est devenue une immense zone commerciale. »

Bernard Fourcade, Président de la CCi des Pyrénées-orientales et de Perpignan

Nos évènements

Article extrait du magazine N° 2144

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous