Le torchon brûle entre les coopératives et Stéphane Le Foll sur les produits phytosanitaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

"Monsieur le ministre, vous insultez les coopératives !" La fédération des coopératives agricoles et agroalimentaires n'a pas apprécié les propos du ministre de l'Agriculture, les accusant de pousser à l'achat de produits phytosanitaires. Une accusation insultante, selon le président de Coop de France, Michel Prugue.

Le ministre de l'Agriculture accuse les coopératives de pousser à acheter des produits phytosanitaires
Le ministre de l'Agriculture accuse les coopératives de pousser à acheter des produits phytosanitaires

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, s’exprimant ce matin au Sommet du végétal à Reims, a accusé les coopératives de jouer contre l’intérêt des agriculteurs en les poussant à augmenter leur facture de produits phytosanitaires au détriment de leurs revenus et de la défense de l’environnement, rien moins. Le torchon brûle entre les deux parties sur un sujet, le plan Ecophyto, qui vise à réduire l'utilisation d'herbicides et de pesticides, mais dont les objectifs, pour les coopératives, seraient "excessifs". D'où l'attaque de Stéphane Le Foll, qui lui veut y parvenir...

Oui à la promotion des bonnes pratiques...

Pour Coop de France, la déclaration du ministre est insultante pour les coopératives qui accompagnent au quotidien leurs adhérents dans la défense de leur revenu tout en s’engageant de manière volontariste dans des démarches en faveur de l’environnement.« Si nous avons un désaccord fondamental avec le ministre, ce n’est pas sur l’objectif d’une agriculture toujours plus respectueuse de l’environnement, ce n’est pas sur la nécessité de promouvoir une agriculture compétitive, c’est sur la méthode. Nous disons non au dispositif des CEPP, basé sur la suspicion et la défiance, mais oui à la nécessité de promouvoir les bonnes pratiques, nous l’avons prouvé et nous continuerons » a déclaré Michel Prugue, Président de Coop de France, qui a demandé un rendez-vous d’urgence à Stéphane Le Foll....

 

 

 

                             

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Technico

28/01/2016 18h30 - Technico

Ce qu'a dit le Ministre est connu de tous ceux qui travaillent dans l'agriculture. Bien sur : les coopératives sont juges et parties et en profitent pour refourguer leurs stocks de produits. Certains sont parfois inutilisables : stockés ou transportés à mauvaises températures... et bien sûr on fait un prix pour le lot. Si ce n'est pas le cas, pourquoi les logiciels de suivi de relation client affichent les objectifs de vente du technico? Et ces logiciels offrent par défaut la dose maximale autorisée à appliquer, mais pas le cumul de matières actives déversées dans un bassin versant, ou tout autre zone délimitée... Au final, c'est l'agriculteur qui pulvérise me direz vous...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA