Les premières photos du rayon des fruits et légumes moches chez Intermarché

JULIE DELVALLÉE |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DIAPORAMA Ils ont beau être moches, Intermarché les sublime. Pour ce premier test, à Provins (77), sur des fruits et légumes moches vendus 30% moins cher que les produits calibrés, l’enseigne a misé sur une grande opération de communication dans la ville et sur le lieu de vente. Une opération qui s'inscrit dans le programme européen de lutte contre le gaspillage.

Intermarché fait un test sur deux jours et espère écouler 1200 kilos de carottes, pommes et oranges inesthétiques.
Intermarché fait un test sur deux jours et espère écouler 1200 kilos de carottes, pommes et oranges inesthétiques.© JD

Ce vendredi 21 mars, les clients de ce supermarché Intermarché de Provins (77) ont été surpris. Partout dans la ville, des fruits et légumes difformes sont placardés… dans une belle campagne de publicité. Le message est simple: ces produits sont "aussi bons que moches".

Pour la première fois sous l’enseigne des Mousquetaires, un test sur les fruits et légumes de catégorie 2, c’est-à-dire des produits non calibrés, est réalisé pendant deux jours, soit aujourd’hui 21 mars 2014 et demain.

Le point de vente est équipé pour l’occasion d’une tête de gondole où se côtoient 1200 kilos de carottes, pommes et oranges "moches", comme le mentionnent les affiches publicitaires.

Le "mea culpa" de la grande distribution

Pour susciter l’acte d’achat, "le prix est inférieur de 30 % au standard du marché" assure l’adhérente Intermarché Marie-Sophie Ferté, à qui appartient ce magasin.

"C’est une étape importante, car c’est la première fois que la grande distribution, qui a imposé la standardisation des fruits et légumes, fait son mea culpa" poursuit l’adhérente.

Marie-Sophie Ferté, adhérente Intermarché

La première fois ? Pas tout à fait. L’initiative rappelle en effet celle de Zéro gâchis, lancée en 2012 par des étudiants en école de commerce bretons. Le gaspillage alimentaire, c’est justement le crédo de Marie-Sophie Ferté pour justifier son initiative.

"Le producteur met de côté 40 % de sa production car ces produits ne remplissent pas des critères esthétiques, je trouvais ça un peu révoltant" raconte-t-elle.

Elle a donc vu avec sa centrale pour se faire livrer ces fruits et légumes. Sur le point de vente, 1200 kilos sont entassés en tête de gondole. Un "jus aux oranges moches" et une "soupe de carottes moches" sont réalisés sur place et offerts pour animer cette nouveauté. L’objectif est bien de faire comprendre aux clients que ces produits, s’ils ne sont pas beaux, sont bons.

Si le test est concluant, l’adhérente prévoit de dupliquer ce modèle à Villenauxe-la-Grande (10) dans son autre point de vente. L’enseigne pourrait aussi développer le concept et faire évoluer l’offre au fil des saisons.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

2 commentaires

skalpa

08/04/2014 15h05 - skalpa

Moi si il ouvre une enseigne de Fruits et légumes Moches BIO, je suis le premier à y aller si c'est 30 % moins cher !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Mtlparis

26/03/2014 20h10 - Mtlparis

Enfin!!!! une grande surface qui a le courage de respecter ce que la nature nous donne, et que les paysans font pousser dans la terre, plus de calibrage est mon rêve en tant que consommatrice, plus d'aseptisation, plus de fruits et légumes sans goût.........
Belle avancée Bravo Les Mousquetaires.
J'espère que cette initiative arrivera près de chez moi dans l'Aude, par contre une petite faille je veux vous souligner qu'on vends dans vos magasins des citrons venant du chili , pourtant on est à 100 km de l'Espagne.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA