Marionnaud assigné en référé pour la fermeture d’une plate-forme

Sylvain AUBRIL |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Marionnaud

Le distributeur de produits de beauté va comparaître mardi 6 mars devant le TGI de Paris par les salariés d’un sous-traitant logistique qui l’accuse de ne pas avoir respecté ses obligations en fermant une plate-forme et en supprimant 75 emplois. Marionnaud avait externalisé cette plate-forme en 2006, tout en restant client du sous-traitant CEPL, mais a prévenu qu’il va confier son activité à une autre entreprise à partir d’avril.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA