Mobi Rider, la solution pour digitaliser un point de vente en un clin d’œil [Vidéo]

Charlène Lermite |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec son objet connecté simple et élégant, Mobi Rider offre à ses clients une vitrine digitale en point de vente physique. Mobi One, l’objet connecté sur lequel la start-up toulousaine planche depuis 2012, communique avec tous les types de smartphones et permet aux enseignes de mettre en avant une application, ou des contenus exceptionnels. 

Avec Mobi One, Mobi Rider propose aux enseignes de mettre en avant des applis ou de faire des jeux concours.
Avec Mobi One, Mobi Rider propose aux enseignes de mettre en avant des applis ou de faire des jeux concours. © Capture d'écran Mobi Rider

Mobi One, c’est le nom de l’objet connecté proposé par la start-up Mobi Rider pour digitaliser un point de vente en quelques secondes. Fondée en 2012, la start-up toulousaine a planché pendant 3 ans en R&D (recherche et développement) avant de créer Mobi One, une boîte, simple et élégante qui permet de communiquer avec les smartphones de toutes marques et sous tous types d’opérateurs ou de systèmes d’exploitation. La démarche est simple, il suffit de poser son smartphone à l’intérieur de Mobi One qui va interagir avec. L’enseigne va pouvoir choisir de pousser en avant une application, réaliser un jeu concours, ou "par exemple, dans une enseigne spécialisée dans la cosmétique, offrir des tutos" explique Cécile Morel, co-fondatrice de Mobi Rider. Mobi One est surtout le fruit d’une mure réflexion. Né de la rencontre de Cécile Morel, ex directrice marketing chez Pierre Fabre, et Nghia Phan, un ingénieur électronique, Mobi One matérialise "la vitrine digitale de la marque dans l’enseigne physique" note la jeune femme. Elle, qui gérait la distribution de marques comme Galenic dans quelques 3 000 officines, en est convaincue : "Le point de vente physique reste le premier media d’une marque, elle poursuit, c’est l’endroit parfait car l’interaction y est la plus riche avec le client". Grâce à Mobi One, la marque ou l’enseigne peut assurer une "expérience sans couture avec le client, explique Cécile Morel, cela évite de couper la communication après la sortie du magasin". Renault l’utilise déjà pour pousser en avant ses solutions de SAV, tandis qu’Undiz a installé un Mobi One dans son concept store de la rue Alsace-Lorraine à Toulouse, pour garder le contact avec ses clients.

Mobi Rider propose une double solution

Si Mobi One est ultra simple d’utilisation, "une boîte, une prise électrique, et une campagne définie suffisent" assure Cécile Morel, l’objet connecté est livré accompagné de la solution Mobi Web. C’est la plateforme qui va pouvoir piloter les boîtes Mobi One, mais aussi tous les objets connectés du point de vente, comme les compteurs avec capteurs Wifi. Mobi Web va permettre de "mapper le réseau de points de vente, faire des rapports statistiques en fonction de ce qui a été poussé en avant par l’enseigne, du nombre de téléchargements et de clics" raconte Cécile Morel. La jeune femme explique aussi que Mobi Web "va permettre d’axer sur un point de vente X ou Y, alors qu’en général, le digital est piloté par la direction marketing au niveau du siège". Avec sa solution, et son objet connecté qui est déjà l’objet de 5 brevets sur les marchés européens et américains, Mobi Rider a déjà séduit 5 grands comptes, Crédit Mutuel Arkea, Klépierre, la Fédération Française des Jeux, Aéroports de Paris, et la Caisse d’Epargne.

Les points forts de la solution Mobi Rider

Si Cécile Morel croit en sa solution, c’est que celle-ci repose sur le magasin, "qui offre la relation la plus riche avec le client, analyse-t-elle, Mobi One va matérialiser le digital dans le magasin". Mobi One est engageant pour le client, "comme la cérémonie du thé en Asie, nous proposons la cérémonie du téléchargement de l’appli en magasin" sourit-elle, un geste qui va marquer le client. "Nous avons un taux de conversion de 80%, ce qui est très important !" précise la jeune femme. Le client n’a donc pas le nez rivé sur son écran et profite de son expérience en magasin. "Il faut arrêter les projets géants et être malin, explique Cécile Morel, nous proposons une solution facile avec un objet simplement envoyé par la poste"

Mobi One expliqué en vidéo 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA