Mr Bricolage panse ses plaies

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Trois mois après l'annonce d'un plan de redressement, Mr Bricolage confirme la poursuite de son désendettement et une performance plus que correcte de ses magasins en France dans un marché du bricolage atone.

Une trentaine de magasins vont faire l'objet de rénovations avant d'être cédés en interne.
Une trentaine de magasins vont faire l'objet de rénovations avant d'être cédés en interne.

Arrivé il y a tout juste un an à la tête d'un groupe malade, Christophe Mistou va vite. Selon les résultats publiés hier soir, Mr Bricolage continue de voir son chiffre d'affaires baisser (-1,1% à 523,6 millions d'euros en 2016), mais les fondamentaux se remettent en place, progressivement. Ainsi, un meilleur pilotage des approvisionnements et le déstockage de produits à faible rotation a permis de réduire les stocks de 9%. Plusieurs chantiers sont menés de front, de la rationalisation des gammes de produits à l'uniformisation des systèmes d'information. "Les premières étapes ont été franchies avec succès pour préparer le renouvellement de l'offre, accélérer la transformation digitale et optimiser notre organisation", assure Christophe Mistou. Les ventes de e.commerce ont par exemple bondi de 18,6%. 

Plan de cession en cours

Avec 10% de part de marché, le numéro trois du bricolage en France poursuit également son désendettement. Celui-ci s'est réduit de 12,2 millions d'euros en 2016, l'endettement net du groupe atteignant 66,6 millions d'euros. Comme prévu, 17 magasins vont fermer tandis qu'une trentaine seront cédés en interne, aux affiliés, dans l'année. Une autre trentaine fait l'objet d'investissements (13 millions d'euros) avant d'être revendus également au réseau. Dans ce contexte, les adhérents affichent une performance tout à fait correcte (+1,1%) à magasins comparables. Christophe Mistou, lui, continue de renforcer une équipe de choc. Après avoir débauché deux personnes de Kingfisher, il est allé chercher Jean-François Lacour, auparavant directeur du développement commercial chez Lapeyre, pour s'occuper des réseaux. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA