Mr Bricolage restructure son réseau intégré

Publié le

Sanctionnée par la Bourse en 2000, l'enseigne accroît ses résultats au premier semestre. Elle assainit son parc de magasins intégrés, doté d'un encadrement spécifique.
Mr Bricolage est capable de gérer des magasins intégrés et d'améliorer sa rentabilité. Tel est le message que ses dirigeants ont voulu transmettre en présentant leurs résultats semestriels. Avec un CA (100 MEUR HT) en hausse de 31 % et un bond de 88 % de son résultat d'exploitation, Mr Bricolage SA, la centrale du groupement, a quelques raisons de claironner. Mais elle a encore à faire pour séduire la Bourse et convaincre les analystes, qui considèrent toujours ce groupement coopératif avec circonspection.

La faute à des résultats 2000 moins bons qu'annoncés et imputables aux piètres performances de deux points de vente intégrés. Mais aussi à la nature même du groupement et aux doutes qu'il suscite. « Nous avons été injustement sanctionnés en fin d'année dernière, estime Hervé Courvoisier, directeur général. La Bourse comprend mal notre fonctionnement et les relations qui existent entre actionnaires et adhérents. »

D'où les mesures entreprises pour redresser la barre. Dans le réseau détenu en propre - 29 points de vente en France -, la reprise en main de l'unité de Paris 12e doit lui permettre de dégager des bénéfices dès 2001. Quant au second point noir, que Mr Bricolage ne souhaite pas révéler, il est en cours de cession. En outre, la centrale a mis en place une structure dédiée aux magasins intégrés, qui comprend notamment un directeur, 2 responsables de région et 2 contrôleurs de gestion. Objectif : harmoniser leur exploitation et limiter l'initiative des directeurs, désormais centrés sur l'animation des ventes.

Reste les adhérents. Leur réseau se sera enrichi de 20 unités en 2001 et d'une dizaine en 2002 pour les dossiers connus. Sans oublier les transferts/agrandissements (soit 50 000 m2 supplémentaires cette année). Mr Bricolage entend maintenir l'équilibre entre magasins indépendants et intégrés : ces derniers seront 5 de plus à la fin de l'année et poursuivront leur développement sur ce rythme jusqu'à fin 2004, date à laquelle l'objectif de 45 points de vente sera atteint. « Il existe une convergence d'intérêt entre les deux réseaux, assure Hervé Courvoisier. Le réseau en propre assure les revenus de la centrale, qui peut ainsi soutenir les adhérents sans trop ponctionner leur chiffre d'affaires. » À bon entendeur

Nos évènements

Article extrait du magazine N° 1741

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Recevez la Newsletter mensuelle LSA CAMPUS

    Inscrivez-vous

    >> Vous êtes Enseignant

    >> Vous êtes Etudiant

 

 

Suivre Lsa Conso

  • Twitter
  • Facebook
  • Viadeo
  • RSS
  • mobile

Lsa expert

LSA Expert, l’outil de recherche web dans la base des magasins, centrales et centres commerciaux, mise à jour en continu... Accédez au service

Lsa expert

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Recevez nos newsletters Abonnez-vous Connectez-vous