[MWC 2016] Mastercard sécurise le paiement sur l’IoT

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Pour Mastercard, la digitalisation des paiements représente une nouvelle transition du secteur, poussée par l’Internet des objets (IoT). Et ce type de paiement digitalisé doit être aussi fluide qu’avec une carte bancaire. Sur le MWC16, Mastercard a fait une série d’annonces en ce sens.

Sur le MWC16, Mastercard sort de multiples outils pour sécuriser les paiements digitaux.
Sur le MWC16, Mastercard sort de multiples outils pour sécuriser les paiements digitaux.© Alexander Raths - Fotolia

La rédaction vous conseille

Selon David Deschamp, responsable de la stratégie digitale pour l’Europe chez Mastercard, "les paiements digitaux représenteront à terme 38%." Parmi la typologie de paiement, on pense tout de suite au sans contact. Cette technologie continue de se développer dans les habitudes des Français. Mastercard annonce que sur le quatrième trimestre 2015, 13% des transactions en Europe se font en sans contact, avec une forte disparité d’un pays à l’autre. En nombre cela représente plus d’un milliard de transactions, soit une croissance de 150%. "En France, l’engouement des consommateurs pour le sans contact est tout aussi évident : entre le 4ème trimestre 2014 et le 4ème trimestre 2015, on observe une croissance du nombre de cartes sans contact actives de +364% dans l’Hexagone", a déclaré Bart Willaert, président de MasterCard en France. 
Le paiement par mobile – avec le déploiement d’Apple Pay, Samsung Pay, Android Pay ou encore les portefeuilles numériques des banques -  devrait encore renforcer cet usage, tout comme le développement de l’Internet des objets (IoT) et particulièrement des montres. Après un accord avec Samsung et son frigo connecté pour payer depuis l’équipement ses courses, Mastercard a annoncé sur le Mobile World Congress 2016 un partenariat avec la société Wisekey, qui collabore avec de nombreux fabricants de montres, dont Bulgary et Hublot. "Beaucoup de gens utilisent leur Apple Watch pour payer leur ticket de métro à Londres", souligne le dirigeant de Mastercard.
 
Fluidifier et simplifier les paiements en ligne et dans l’application
Au côté du paiement de proximité, la digitalisation passe aussi par un recours plus important au paiement web, qu’il se fasse via un ordinateur, une tablette ou un mobile. Dans cette optique, Mastercard dispose de la solution Masterpass, qui permet aux internautes de ne pas rentrer une nouvelle fois leurs numéros de carte de bancaire, tout étant enregistré et sécurisé dans le cloud. « En Italie, 90% des retaillers online acceptent Masterpass, et France, nous nous appuyons sur le développement de la solution Paylib, précise David Deschamp. En Angleterre, après le succès de la chaîne de restauration Wagamama, où les clients peuvent payer directement leur addition dans l’application du restaurant, nous venons de signer un nouvel accord avec une chaîne de pub anglais. » En revanche, seul le secteur de la restauration semble s’emparer de cette solution de paiement direct dans l’application d’un marchand, les retaillers « traditionnels » ont encore peu développé les usages autour du m-paiement.
 
Extension de la tokenisation vers les e-achats
Pour sécuriser les paiements en ligne ou dans l’application, Mastercard a recours à la tokenisation, autrement dit ce ne sont pas les chiffres de la carte bancaire qui sont utilisés, mais un numéro créé spécialement pour cette transaction. Sur le MWC, la société a décidé d’étendre sa plate-forme de tokenisation qui devient désormais accessible aux e-commerçants, alors que ce service restait jusqu’alors uniquement possible pour les paiements traditionnels en magasin. Ils peuvent via ce service ne plus stocker les numéros de carte de leurs clients, et disposer uniquement des numéros token.
"A l’avenir, plus il y aura dissémination du numéro de la carte bancaire, plus il y aura des risques de fraude, analyse David Deschamp. La tokenisation est critique dans la digitalisation des paiements, et est très attendue par les marchands comme les consommateurs."
L’autre annonce de Mastercard porte sur la sortie d’Autorisation IQ, une solution pour améliorer l’authentification du porteur. "En magasin, il y a le code PIN, sur la toile, la vérification se révèle plus complexe, commente le spécialiste digital de Mastercard. La biométrie représente un axe de développement, avec l’usage de la reconnaissance faciale ou encore du lecteur d’empreinte sur smartphone. Avec Autorisation IQ, nous allons mettre en place qui aide dans la prise de décision pour savoir si la transaction est fiable ou frauduleuse, qu’elle passe par un paiement par carte ou via un portefeuille électronique. Et de par notre positionnement sur le marché, nous disposons d’une vue plus large pour notre analyse que les commerçants."
 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
media
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA